Ouvrir le menu principal

Liste libre

Parti politique liechtensteinois
Ne doit pas être confondu avec la Liste libre des paysans, classes moyennes et ouvriers, un ancien parti politique du Luxembourg
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir FL.

Liste libre
(de) Freie Liste
Image illustrative de l’article Liste libre
Logotype officiel.
Présentation
Président Pepo Frick
Fondation
Siège Landstrasse 140
FL-9494 Schaan
Positionnement Centre gauche
Idéologie Social-démocratie
Écologie politique
Couleurs Vert
Site web www.freieliste.li
Représentation
Députés
3 / 25
Maires
0 / 11
Conseillers municipaux
8 / 115

La Liste libre (en allemand : Freie Liste, abrégé en FL) est un parti politique du Liechtenstein.

HistoireModifier

La Liste libre a vu le jour à l'automne 1985 à l'initiative de membres du magazine Maulwurf et s'inscrit dans le développement des partis écologistes en Europe ; la Liste libre se caractérise par une orientation sociale, démocratique et écologique unique dans un pays où la majorité des partis sont sur une ligne politique conservatrice[1].

Selon le programme du parti, les thèmes principaux sont l'égalité entre les hommes et les femmes, la justice sociale et la solidarité, la protection de l'environnement, la politique des transports et l'intégration des étrangers. Elle s'engage pour l'introduction d'une monarchie représentative au Liechtenstein. Le parti a soutenu notamment le oui à l'intégration du pays au sein de l'EEE en 1995 et le oui lors du référendum concernant la reconnaissance des unions entre partenaires de même sexe en 2010 et 2011.

Force électoraleModifier

  • En 1986, elle présente des candidats pour la première fois mais, avec 7,1 % des voix, n'obtient pas le quorum nécessaire pour obtenir des sièges.
  • En 1989, elle obtient 7,51 % des voix.
  • Elle atteint pour la première fois le quorum fixé à 8 % en 1993 et fait ainsi son entrée au Parlement avec deux sièges lors des élections de février avec 10,4 % des voix. En octobre de la même année, elle obtient un siège lors d'élections anticipées avec 8,5 % des voix.
  • En 1997, elle obtient à nouveau deux sièges avec 11,6 % des voix.
  • En 2001, le parti évite de perdre tous ses sièges et n'en garde qu'un, celui de Paul Vogt[2] et 8,8 % des voix.
  • Lors des élections de 2005, elle obtient 13 % des voix et occupe désormais trois des 25 sièges. Elle est représentée dans les conseils de six des onze communes de la principauté.
  • En 2009, elle obtient 8,9 % des voix et perd deux de ses trois sièges[3].
  • En 2013, avec 11,1 % des voix, la Liste libre retrouve trois sièges au Landtag[4].
  • En 2017, le parti obtient 12,6 % et maintient ses trois sièges.

Résultats électorauxModifier

Élections législativesModifier

Élection Voix % Sièges Gouvernement
1986 6 582 7,1
0 / 15
Extra-parlementaire
1989 12 090 7,6
0 / 25
Extra-parlementaire
02/1993 16 724 10,4
2 / 25
Opposition
10/1993 13 447 8,5
1 / 25
Opposition
1997 19 455 11,6
2 / 25
Opposition
2001 16 184 8,8
1 / 25
Opposition
2005 25 286 13,0
3 / 25
Opposition
2009 17 835 8,9
1 / 25
Opposition
2013 21 603 11,3
3 / 25
Opposition
2017 24 595 12,6
3 / 25
Opposition

Élections municipalesModifier

Élection Voix % Conseillers Maires
1987 1 659 1,4
0 / 117
0 / 11
1991 4 376 3,7
2 / 117
0 / 11
1995 9 011 7,1
5 / 121
0 / 11
1999 7 638 6,0
6 / 117
0 / 11
2003 9 590 7,0
6 / 117
0 / 11
2007 13 233 9,4
7 / 117
0 / 11
2011 11 758 7,7
6 / 117
0 / 11
2015 10 647 7,0
3 / 115
0 / 11
2019
8 / 115
0 / 11

Notes et référencesModifier

  1. (de) Wilfried Marxer, « Freie Liste », sur https://historisches-lexikon.li, (consulté le 7 juin 2019)
  2. (de)« “Chronologie der Freien Liste” »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  3. (en)"Liechtenstein 2009" sur le site World Elections
  4. (en)"February 2013" sur rulers.org

Voir aussiModifier