Ligne de Saint-Pierre-du-Vauvray aux Andelys

Ligne de
Saint-Pierre-du-Vauvray -
Les Andelys
Ligne de Saint-Pierre-du-Vauvray à
Les Andelys
via tunnel des Sablières (110 m) et
viaduc sur la Seine (335 m)
Image illustrative de l’article Ligne de Saint-Pierre-du-Vauvray aux Andelys
Terminus aux Andelys en 2017.
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Muids, La Roque, La Vacherie
Historique
Mise en service 1896 – 1942
Fermeture 1939 – 1944
Concessionnaires Orléans à Rouen (1871 – 1878)
État (Non concédée) (1878 – 1886)
Ouest (1886 – 1908)
État (Non concédée) (1909 – 1937)
SNCF (1938 – 1940)
Ligne déposée (à partir de 1940)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 343 000
Longueur 17 km
Écartement standard (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Nombre de voies Anciennement à voie unique

La ligne de Saint-Pierre-du-Vauvray aux Andelys est une ancienne ligne de chemin de fer qui reliait Saint-Pierre-du-Vauvray aux Andelys.

HistoireModifier

La ligne est concédée à la Compagnie du chemin de fer d'Orléans à Rouen par une convention signée le entre le préfet du département de l'Eure et la compagnie. Cette convention est approuvée le par un décret qui déclare la ligne d'utilité publique à titre d'intérêt local[1].

La ligne est rachetée par l'État au syndic de faillite de la Compagnie du chemin de fer d'Orléans à Rouen par une convention signée le . Cette convention est approuvée par une loi le [2].

La ligne est incorporée dans le réseau d'intérêt général et concédée à titre définitif à la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest par une loi du [3].

La ligne (PK 107,053 à 123,515) est déclassée par décret le [4].

CaractéristiquesModifier

La ligne a nécessité un viaduc de 335 mètres sur la Seine[5], dont il subsiste 2 piles en pierre, les plus proches des rives. Ce sont les établissements Eiffel qui emportent le marché en 1893-1895 [6].

 
Pile vestige en rive droite de la Seine, à hauteur du Mesnil

ExploitationModifier

La mise en service a lieu le . L'exploitation est interrompue le .

Sur le plan de reconstruction et d'aménagement de la ville des Andelys établi par l'architecte urbaniste Henri Bahrmann et prescrit par arrêté du , on aperçoit l'emprise des installations de la ligne au niveau de son terminus [7].

Notes et référencesModifier

  1. « N° 2822 - Décret qui déclare d'utilité publique l'établissement de divers chemins de fer dans le département de l'Eure : 8 août 1873 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, xII, vol. 8, no 189,‎ , p. 459 - 465 (lire en ligne).
  2. « N° 7065 - Loi qui, 1° incorpore divers chemins de fer d'intérêt local dans le réseau d'intérêt général ; 2° approuve des conventions passées entre le Ministre des Travaux Publics et diverses Compagnies de Chemin de fer : 31 mars 1877 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, xII, vol. 16, no 395,‎ , p. 801 - 823 (lire en ligne).
  3. « N° 16491 - Loi qui concède divers chemins de fer à la compagnie des chemins de fer de l'Ouest : 15 mars 1886 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, xII, vol. 32, no 1003,‎ , p. 406 - 407 (lire en ligne).
  4. « Décret no 54-1099 du 12 novembre 1954 portant déclassement de certaines lignes et sections de lignes de chemin de fer d’intérêt général », Journal officiel de la République Française,‎ , p. 10676-10677 (ISSN 0373-0425, lire en ligne).
  5. « Saint-Pierre-du-Vauvray : 27 - Eure - Cartes Postales Anciennes sur CPArama », sur www.cparama.com (consulté le )
  6. « Ouvrages Eiffel : France », sur Association des descendants de Gustave Eiffel (consulté le )
  7. [1] Département de l'Eure. Ville des Andelys. Plan de reconstruction et d'aménagement... 1943 / Henri Bahrmann architecte...

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier