Ouvrir le menu principal

Ligne de Saint-Pierre-du-Vauvray aux Andelys

Ligne de
Saint-Pierre-du-Vauvray -
Les Andelys
Ligne de Saint-Pierre-du-Vauvray à
Les Andelys
via tunnel des Sablières (110 m) et
viaduc sur la Seine (335 m)
Image illustrative de l’article Ligne de Saint-Pierre-du-Vauvray aux Andelys
Terminus aux Andelys en 2017.
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Muids, La Roque, La Vacherie
Historique
Mise en service 1896 – 1942
Fermeture 1939 – 1944
Concessionnaires Orléans à Rouen (1871 – 1878)
État (Non concédée) (1878 – 1886)
Ouest (1886 – 1908)
État (Non concédée) (1909 – 1937)
SNCF (1938 – 1940)
Ligne déposée (à partir de 1940)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 343 000
Longueur 17 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Nombre de voies Anciennement à voie unique

La ligne de Saint-Pierre-du-Vauvray aux Andelys est une ancienne ligne de chemin de fer qui reliait Saint-Pierre-du-Vauvray aux Andelys.

Sommaire

HistoireModifier

La ligne est concédée à la Compagnie du chemin de fer d'Orléans à Rouen par une convention signée le 6 novembre 1871 entre le préfet du département de l'Eure et la compagnie. Cette convention est approuvée le 8 août 1873 par un décret qui déclare la ligne d'utilité publique à titre d'intérêt local[1].

La ligne est rachetée par l'État au syndic de faillite de la Compagnie du chemin de fer d'Orléans à Rouen par une convention signée le 12 juin 1877. Cette convention est approuvée par une loi le 18 mai 1878[2].

La ligne est incorporée dans le réseau d'intérêt général et concédée à titre définitif à la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest par une loi du 15 mars 1886[3].

La ligne (PK 107,053 à 123,515) est déclassée par décret le 12 novembre 1954[4].

CaractéristiquesModifier

La ligne a nécessité un viaduc de 335 mètres sur la Seine[5], dont il subsiste 2 piles en pierre, les plus proches des rives. Ce sont les établissements Eiffel qui emportent le marché en 1893-1895 [6].

 
Pile vestige en rive droite de la Seine, à hauteur du Mesnil

ExploitationModifier

La mise en service a lieu le 31 mai 1896. L'exploitation est interrompue le 1er juillet 1939.

Sur le plan de reconstruction et d'aménagement de la ville des Andelys établi par l'architecte urbaniste Henri Bahrmann et prescrit par arrêté du 23 juin 1943, on aperçoit l'emprise des installations de la ligne au niveau de son terminus [7].

Notes et référencesModifier

  1. « N° 2822 - Décret qui déclare d'utilité publique l'établissement de divers chemins de fer dans le département de l'Eure : 8 août 1873 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 8, no 189,‎ , p. 459 - 465 (lire en ligne).
  2. « N° 7065 - Loi qui, 1° incorpore divers chemins de fer d'intérêt local dans le réseau d'intérêt général ; 2° approuve des conventions passées entre le Ministre des Travaux Publics et diverses Compagnies de Chemin de fer : 31 mars 1877 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 16, no 395,‎ , p. 801 - 823 (lire en ligne).
  3. « N° 16491 - Loi qui concède divers chemins de fer à la compagnie des chemins de fer de l'Ouest : 15 mars 1886 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 32, no 1003,‎ , p. 406 - 407 (lire en ligne).
  4. « Décret no 54-1099 du 12 novembre 1954 portant déclassement de certaines lignes et sections de lignes de chemin de fer d’intérêt général », Journal officiel de la République Française,‎ , p. 10676-10677 (ISSN 0373-0425, lire en ligne).
  5. « Saint-Pierre-du-Vauvray : 27 - Eure - Cartes Postales Anciennes sur CPArama », sur www.cparama.com (consulté le 28 janvier 2019)
  6. « Ouvrages Eiffel : France », sur Association des descendants de Gustave Eiffel (consulté le 18 mars 2017)
  7. [1] Département de l'Eure. Ville des Andelys. Plan de reconstruction et d'aménagement... 1943 / Henri Bahrmann architecte...

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier