Ligne 6c (CFL)

ligne de chemin de fer luxembourgeoise

Ligne 6c
Noertzange — Rumelange
Image illustrative de l’article Ligne 6c (CFL)
Carte de la ligne
Pays Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Villes desservies Noertzange, Kayl, Rumelange
Historique
Mise en service 1860 – 1884
Électrification 1960 – 1961
Fermeture 1980 – 1996 (fermeture partielle)
Concessionnaires GL (1860 – 1946)
CFL (à partir de 1946)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 6c
Longueur 5,9 km
Vitesse de référence 75 km/h
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 25 kV – 50 Hz
Pente maximale
Nombre de voies Voie unique
Signalisation Signalisation lumineuse
ETCS L1
Trafic
Propriétaire État luxembourgeois
Exploitant(s) CFL
Trafic RB
Fret
Schéma de la ligne

La ligne 6c Noertzange - Rumelange est une ligne de chemin de fer de 5,9 km reliant Noertzange à Rumelange.

Exploitée par la Compagnie des chemins de fer de l'Est en 1860, puis après 1872 par la Direction générale impériale des chemins de fer d'Alsace-Lorraine, par l'Administration des chemins de fer d'Alsace et de Lorraine après 1919, par la SNCF après 1938 puis par la Deutsche Reichsbahn après 1940, elle est exploitée depuis 1946 par la société nationale des chemins de fer luxembourgeois.

La ligne a vu son extrémité sud amputée en deux temps, en 1980 et 1996.

HistoireModifier

Le , la Compagnie des chemins de fer de l'Est, exploitant des lignes de la Société royale grand-ducale des chemins de fer Guillaume-Luxembourg, ouvre à l'exploitation la ligne de Bettembourg à Rumelange et à lisière d'Ottange[1],[2]. À la gare de Rumelange - Ottange, la ligne était connectée à la ligne de Boulange à Rumelange - Ottange, ligne ferroviaire française pénétrant en territoire luxembourgeois qui fonctionna de 1959 à 1970 et qui est aujourd'hui déferrée.

Le , c'est autour d'une branche de 1,81 km entre la gare de Rumelange et le site minier de Langenacker d'être mis en service[1],[3]. Le suivant, c'est au tour de l'embranchement de 3,5 km vers Langengrund (lb) de voir le jour ; ce dernier constitue aujourd'hui la ligne 6d[1].

La ligne est électrifiée en intégralité en 1960 pour la desserte de Langenacker, et en 1961 pour la section Noertzange-Rumelange - Ottange[1].

Le desserte de Langenacker est supprimée le [3] et le tronçon entre la gare de Rumelange et la gare de Rumelange - Ottange est fermé le [1] et déferrée par la suite.

Mi-2010, la fermeture au trafic voyageurs de la ligne est envisagée par le gouvernement, une étude des CFL montrant qu'avec 75 voyageurs par jour elle serait peu rentable, en partie à cause de la concurrence directe de la ligne 197 du Régime général des transports routiers, qui permet de rejoindre la capitale sans correspondance contrairement au train ; les bourgmestres de Kayl et de Tétange ont alors fait part de leur vive opposition[4].

CaractéristiquesModifier

TracéModifier

Longue de 5,9 kilomètres, la ligne relie Noertzange à Rumelange[5]. D'orientation nord-sud, elle est électrifiée en 25 kV – 50 Hz et est à voie unique et à écartement normal (1 435 mm)[5].

Le tracé de la ligne, qui dessert le sud du Luxembourg est relativement plat, avec une pente maximale de 8 ‰[5]. Cela se traduit notamment par l'absence de tunnels[5].

InfrastructuresModifier

SignalisationModifier

La ligne est équipée de la signalisation ferroviaire luxembourgeoise et du Système européen de contrôle des trains de niveau 1 (ETCS L1), ce dernier cohabite jusqu'au avec le Memor II+[5].

GaresModifier

Outre la gare d'origine, de Noertzange, la ligne comporte trois gares ou haltes voyageurs : Kayl, Tétange et Rumelange. Une de ces gares a également des installations de « gare de formation » : Tétange[6].

Vitesses limitesModifier

La vitesse limite est de 75 km/h sur l'ensemble de la ligne[6].

TraficModifier

La ligne est desservie par une ligne commerciale des CFL[7] :

La desserte s'effectue dans la pratique par des trains Regionalbunn uniquement.

Des trains de marchandises empruntent la ligne, en particulier pour accéder à la ligne 6d.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « Ligne Noertzange - Rumelange / Ottange » (consulté le 28 septembre 2018)
  2. Site christophe lachenal, Gare CFL de Luxembourg : historique lire (consulté le 20 février 2012).
  3. a et b « Ligne Rumelange - Langenacker », sur http://rail.lu (consulté le 8 octobre 2018)
  4. (de) « Frage der Daseinsberechtigung »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Luxemburger Wort, (consulté le 23 mai 2019)
  5. a b c d et e Document de référence du réseau : annexe 2A, 2020, p. 45
  6. a et b Document de référence du réseau : annexe 2A, 2020, p. 47
  7. CFL, « Carte du réseau », sur cfl.lu (consulté le 14 décembre 2017) ; cette page permet également l'accès aux fiches horaires réactualisées.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier