Ouvrir le menu principal
Lidice
Réalisation Petr Nikolaev
Scénario Zdeněk Mahler
Acteurs principaux

Karel Roden
Zuzana Fialová

Sociétés de production Movie
Bioscop
Pays d’origine Drapeau de la République tchèque République tchèque
Genre Film dramatique et historique
Durée 126 minutes
Sortie 2011

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Lidice est un film historique et dramatique tchèque de 2011 réalisé par Petr Nikolaev à partir d'un scénario de Zdeněk Mahler[1].

Le sujet du film, relatant des faits historiques réels, est le massacre de la population du village tchèque de Lidice commis par l'armée allemande en juin 1942.

Sommaire

SynopsisModifier

František Sima[2], un villageois de Lidice, est envoyé en prison après qu'une dispute familiale, survenue lors d'un mariage, se termine par la mort accidentelle d'un de ses fils.

Pendant la durée de son incarcération, un autre habitant du village, Václav Fiala, dans une lettre adressée à sa maîtresse, décrit de manière mensongère sa bravoure en tant que membre de la Résistance face à l'occupant allemand.

En juin 1942, le Reichsprotektor Reinhard Heydrich[3] meurt des suites d'un attentat commis par des résistants tchèques parachutés de Londres dans le cadre de l'opération Anthropoid. Lors de l'enquête, la Gestapo découvre la lettre de Fiala décrivant son héroïsme supposé et, en guise de représailles, les nazis décident de détruire le village de Lidice. Tous les hommes sont fusillés sur place, les enfants et les femmes déportés dans des camps de concentration et d'extermination[4] et le village incendié.

Personne n'ose dire la vérité à František Sima — devenu le seul homme survivant du village — qui, libéré, ne trouve aucune trace de son village et apprend enfin tout des événements tragiques qui se sont produits à Lidice. Les autorités décidant de reconstruire un nouveau Lidice, il dessine les plans de l'ancien village afin de le reconstruire à l'identique, mais les autorités l'empêchent de parler et l'éloignent même violemment de la cérémonie de présentation des plans.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Réalisation du filmModifier

Notes et référencesModifier

  1. Zdeněk Mahler, né le 7 décembre 1928 à Batelov, est un enseignant, un écrivain, un scénariste, un journaliste et un musicologue tchèque
  2. Nom donné dans le film à František Saidl, le seul homme survivant du massacre
  3. Heydrich est un Obergruppenführer SS, protecteur de Bohême-Moravie, surnommé « le boucher de Prague »
  4. Sept enfants seront germanisés par le Lebensborn, les autres déportés au camp d'extermination de Chelmno et les femmes au camp de concentration de Ravensbrück

František Saidl, le seul homme survivant de LidiceModifier

Le 19 décembre 1938, à la suite d'un différend familial, František Saidl (cs) tue accidentellement son fils d'un coup de couteau en plein cœur. Quatre jours après le début de l'occupation de la Bohême et de la Moravie par l'armée allemande, Saidl est condamné à quatre ans de prison. Plusieurs semaines avant la destruction de Lidice et le massacre de ses habitants, František Saidl, après avoir purgé les deux tiers de sa peine, sollicite sa libération anticipée pour bonne conduite auprès d'Emil Hácha, l'éphémère président de la Tchécoslovaquie, mais il se voit refuser la libération, qui, ironiquement, lui sauvera la vie. Le 23 décembre 1942, Saidl est libéré au terme de sa peine et se rend à Lidice, où il est arrive dans la soirée et se rend compte du désastre. Selon des témoins il a passé Noël sur l'emplacement de son ancienne maison.

Ses deux fils ont été fusillés, sa femme a survécu de son internement au camp de concentration de Ravensbrück. Sa fille étudiait à Prague et n'a donc pas été inquiétée par les Allemands.

František Saidl s'est établi aux environs de son ancien village où il a vécu avec une nouvelle compagne. Il n'a plus jamais revu sa fille. Sur la fin de sa vie et sa mort circulent plusieurs hypothèses.

Autres filmsModifier

D'autres films ont été inspirés par l'opération Anthropoid et la destruction de Lidice :

Liens externesModifier