Les Vampires (film)

film sorti en 1915
Les Vampires
Description de cette image, également commentée ci-après
Affiche du film Les Vampires.

Réalisation Louis Feuillade
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Durée 440 minutes (7 h 20 min)
Sortie 1915

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Épisode 1 : La Tête coupée (1915)
Épisode 2 : La Bague qui tue (1915)
Épisode 3 : Le Cryptogramme rouge (1915)
Épisode 4 : Le Spectre (1916)
Épisode 5 : L'Évasion du mort (1916)
Épisode 6 : Les Yeux qui fascinent (1916)
Épisode 7 : Satanas (1916)
Épisode 8 : Le Maître de la foudre (1916)
Épisode 9 : L'Homme des poisons (1916)
Épisode 10 : Les Noces sanglantes (1916)

Les Vampires est un film muet en dix épisodes (durée totale de 7 h 20 min), écrit et réalisé en 1915 par Louis Feuillade.

La série se déroule à Paris et relate les exploits d'une bande de criminels qui se sont eux-mêmes baptisés « les Vampires. »

Musidora y interprète le rôle d'Irma Vep, une femme fatale dont le nom est l'évidente anagramme de « vampire ».

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ÉpisodesModifier

  1. La Tête coupée. 33 min. Sorti le .
  2. La Bague qui tue. 15 min. Sorti le .
  3. Le Cryptogramme rouge. 42 min. sorti le .
  4. Le Spectre. 32 min. Sorti le .
  5. L'Évasion du mort. 37 min. Sorti le .
  6. Les Yeux qui fascinent. 58 min. Sorti le .
  7. Satanas. 46 min. Sorti le .
  8. Le Maître de la foudre. 55 min. Sorti le .
  9. L'Homme des poisons. 53 min. Sorti le .
  10. Les Noces sanglantes. 60 min. Sorti le .

Anecdote de tournageModifier

« J’entreprenais ce scénario avec qui ? Parbleu ! avec des artistes réformés, exemptés... et tous les huit jours visités par l’autorité militaire, menacés de récupération, astreints à la loi Dalbiez... Ah, c’était gai ! Du jour au lendemain, mes interprètes pouvaient me faire défaut. Mais j’étais l’auteur. Je pouvais modifier mon scénario. Il y a toujours moyen de s’en tirer ! [...] Quand un interprète m’était pris, eh bien ! je modifiais le scénario... pas plus malin que cela ! » - Louis Feuillade dans un entretien avec Marcel Allain[1]

« En arrivant au studio, nous ignorions totalement ce que nous allions faire. Monsieur Feuillade nous racontait. Parfois, il tirait de ses poches des bouts de papier sur lesquels il avait pris quelques notes, mais parfois aussi en tournant une scène, personne ne savait ce qu’il avait dans la tête. » - Musidora[1]

Notes et référencesModifier

  1. a et b Champreux, Jacques. 2000. "Les films à épisode de Louis Feuillade", dans 1895, hors-série, dossier "Louis Feuillade" sous la direction de Jacques Champreux et Alain Carou.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :