Ouvrir le menu principal

Les Nouveaux Mystères de Paris

série de 15 romans policiers, écrits par Léo Malet

Pont de Bir-HakeimLéo Malet eut l'idée de la série Les Nouveaux Mystères de Paris

Les Nouveaux Mystères de Paris est un cycle de quinze romans policiers, écrits par Léo Malet (1909-1996) et publiés entre 1954 et 1959, dont le principal personnage est le détective Nestor Burma déjà apparu dans plusieurs romans à partir de 120, rue de la Gare en 1943. Chaque énigme a pour décor un des arrondissements de Paris. Seuls cinq des vingt arrondissements de la capitale française n'ont pas servi de cadre à un roman : les 7e, 11e[1], 18e[2], 19e[3] et 20e.

Source d'inspiration de la sérieModifier

L'idée de créer cette série est venue à Léo Malet lors d'une promenade qu'il effectuait avec son fils dans Paris : « L'idée m'est venue au pont de Bir-Hakeim. Devant ce paysage de Paris, je me suis dit que c'était quand même extraordinaire que personne n'ait jamais pensé à faire un vrai film sur Paris à part Louis Feuillade. J'ai eu l'idée confuse de romans policiers très différents de Fantômas qui se passeraient chacun dans un quartier ou arrondissement et il y en aurait plusieurs »[4]. Le titre de la série revient à Maurice Renault : « c'est lui qui a eu l'idée du titre »[4].

Liste des romansModifier

Tous les romans de la série se déroulent à une époque précise dans Paris :

Nouvelle en annexe de la sérieModifier

Bien qu'elle ne soit pas admise dans la série proprement dite, la nouvelle Les Neiges de Montmartre peut s'y rattacher en annexe. Il s'agit en effet du premier chapitre du roman inachevé que Léo Malet projetait d'écrire sur le 18e arrondissement de Paris. En 1974, l'auteur remanie partiellement le texte afin d'en tirer une nouvelle qui prend son titre définitif en 1986 (voir la note ci-dessous).
  • Les Neiges de Montmartre (1974)[6] (Titre initial : L'Année folle de Nestor Burma ; autre titre : Les Anars de la butte).

Livres audioModifier

Les douze premiers romans ont fait l'objet, de 2004 à 2006, aux éditions VDB, d'adaptations en livres audio, lus par José Heuzé, et ont été ultérieurement réédités sous forme de coffrets groupant chacun trois romans.

Autres adaptationsModifier

Certains romans, notamment Brouillard au Pont de Tolbiac, Casse-Pipe à la Nation, M'as-tu vu en cadavre ?, La Nuit de Saint-Germain-des-Prés, Le soleil naît derrière le Louvre, L'Envahissant Cadavre de la plaine Monceau, Boulevard… ossements, Micmac moche au Boul'Mich et Corrida aux Champs-Élysées, ont été adaptés en bandes dessinées par Jacques Tardi, Emmanuel Moynot et Barral (série Nestor Burma chez Casterman). Le personnage de Burma a aussi inspiré un film avec Michel Serrault, Nestor Burma, détective de choc (1981), et une série télévisée avec Guy Marchand, Nestor Burma (de 1991 à 2003).

Notes et référencesModifier

  1. Le seizième titre des Nouveaux Mystères de Paris devait se dérouler dans le 11e et s'intituler La Méprise de la Bastille, mais alors qu'il déambulait dans ce coin de la capitale, l'auteur fut pris de vertige, symptôme de la maladie qui allait le contraindre au repos. Malet évoque cet épisode de sa vie dans La Vache enragée, son autobiographie, p. 221.
  2. Existe toutefois le premier chapitre du roman consacré à cet arrondissement que Léo Malet a réécrit sous la forme d'une nouvelle connue aujourd'hui sous le titre Les Neiges de Montmartre.
  3. C'est pourtant dans le 19e que se déroule une grande partie de 6/35 contre 819 (1962), la première enquête de Burma après le cycle des Nouveaux Mystères de Paris. Ce roman est mieux connu aujourd'hui sous le titre Nestor Burma en direct donnée à sa version définitive parue en 1967.
  4. a et b Interview de Léo Malet Polar no 8, janvier 1980.
  5. Jeu de mots entre Boulevard… ossements et Boulevard Haussmann.
  6. Titre définitif de cette nouvelle Les Neiges de Montmartre, parue dans l'édition intégrale, tome II, de la collection « Bouquins » chez Robert Laffont (1986, réédition 2006). Nouvelle initialement parue sous le titre L'Année folle de Nestor Burma dans Matulu no 30, décembre 1974, et reprise sous le titre Les Anars de la butte dans Playboy no 66, mai 1979. Voir Bibliographie dans Polar no 8 (1979) et dans Jacques Baudou, Les Nombreuses Vies de Nestor Burma, p. 235.

SourcesModifier

Liens externesModifier