Ouvrir le menu principal

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Corbeaux.

Les Corbeaux (1882) est une pièce de théâtre française d'Henry Becque. C'est un drame réaliste en quatre actes particulièrement grinçant, qui établit la réputation de son auteur et préfigure le Théâtre-Libre d'André Antoine. C'est avec La Parisienne, la seule pièce de Becque encore régulièrement jouée.

Elle a été créée à la Comédie-Française le et reprise au Théâtre de l'Odéon le .

ArgumentModifier

Le décès subit d'un entrepreneur lors des fiançailles d'une de ses filles plonge les siens dans le désarroi. Son associé et son notaire s'entendent alors pour dépouiller la veuve et ses enfants, en leur faisant croire que les projets du mort sont irréalisables et qu'il ne leur reste qu'à les liquider à vil prix. La ruine de la famille serait complète, si l'un des "corbeaux", (associé du défunt), un vieillard, ne s'entichait de la jeune fille : celle-ci se voit proposer finalement de l'épouser afin de rétablir la situation familiale. À la fin de la pièce, à la veille du contrat de mariage, le futur époux conclut par ces mots : « Vous êtes entourée de fripons, mon enfant, depuis la mort de votre père. »

Liens externesModifier