Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Parisienne.

La Parisienne est une comédie en trois actes du dramaturge français Henry Becque, créée le au théâtre de la Renaissance à Paris. C'est aussi sa dernière pièce.

En 1895, Becque ajouta un quatrième acte à la pièce, mais celle-ci ne fut pas montée dans cette configuration avant 2003[réf. nécessaire].

AnalyseModifier

La Parisienne est une femme superficielle, belle, intelligente et qui le sait. Elle est lasse d'un amant qui est également le meilleur ami de son époux, car elle a commencé une amourette avec le fils d'une de ses amies aristocrates qui tient salon. Grâce aux relations de cette amie et à son entregent, son mari obtient un beau poste au ministère. Ce nouvel amour ne durera pas et elle reprendra l'ancien. Finalement, on en revient à la situation de départ : un mari cocu qui ne le sait pas, qui trompe lui-même son épouse avec la meilleure amie de celle-ci (qui le sait et ne lui en tient pas du tout rigueur, au contraire), et un amant jaloux qui lui procure des plaisirs charnels. Cette pièce a de ce point de vue un côté féministe car la Parisienne revendique une liberté sexuelle sans regret ni remords.

Lien externeModifier