Ouvrir le menu principal

Les Acacias (Genève)

quartier partagé entre la ville de Genève et la commune de Carouge
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Acacias et Acacia.

Les Acacias (Genève)
Les Acacias (Genève)
La route des Acacias en 2018
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Genève Genève
Commune Genève, Carouge
Géographie
Coordonnées 46° 11′ 30″ nord, 6° 07′ 59″ est
Transport
Tramway 15
Bus 11
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Les Acacias (Genève)

Géolocalisation sur la carte : canton de Genève

Voir sur la carte administrative du Canton de Genève
City locator 14.svg
Les Acacias (Genève)

Les Acacias est un quartier partagé entre la ville de Genève et la commune de Carouge en Suisse, situé sur la rive gauche de l'Arve. Son code postal est 1227.

Sommaire

GéographieModifier

Anciennement, cette plaine était fréquemment soumise aux débordements de l’Arve, de la Drize et de l’Aire. Seul un pont franchit l’Arve et permet d’atteindre Genève en près d’une heure de marche[1].

Les quartiers des Acacias et Bâtie sont les seuls de la ville de Genève situés sur la rive gauche de l'Arve.

HistoireModifier

Ce quartier a été progressivement mis en valeur dès le Moyen Age par des travaux d’assainissement, permettant des activités maraîchères du côté de l’Arve et d’élevage vers la Praille.

Les échanges avec la ville se multiplient dès le début du XIXe siècle : le sentier des Acacias devient une route en 1878 et le tram traverse l’Arve dès 1889. Les CFF et le canton achètent les terrains dès 1919. La construction d’une gare marchande à La Praille entraîne d’importants travaux d’infrastructure, dont la canalisation de la Drize et de l'Aire (). L’arrivée du train attire les entreprises[1].

Le canton rachète les terrains aux CFF en pour en faire une zone industrielle (ZI). Les entreprises louent les parcelles pour 90 ans (droit de superficie). En seulement deux ans, 42 entreprises s’installent aux Acacias[1]. Le quartier qui se construit est ainsi populaire, artisanal et industriel.

Sur une grande parcelle bordant l’Arve, les casernes des Vernets sont construites en . La patinoire des Vernets a été réalisée en par les architectes Albert Cingria, François Maurice et Jean Duret. Le quartier général de Rolex est construit en [2]. La passerelle des Vernets construite à titre provisoire en 1952 a été remplacée en 2012 par l’emblématique pont Hans-Wilsdorf.

L’entreprise genevoise d’extincteurs « Sicli » fondée en 1923 a bâti son nouveau bâtiment de fabrication au 45 route des Acacias/30 rue Boissonnas en . Connu sous le nom de « Pavillon Sicli », il est acquis par l’État de Genève en 2011 après le départ de l'entreprise, puis inscrit à l’inventaire genevois des monuments historiques en 2012. En tant qu’espace culturel, ce lieu est dès lors dévolu à l’architecture, la construction, et l’urbanisme. Le toit en coque de béton armé repose sur sept ancrages, c’est l’une des réalisations les plus remarquables de l’ingénieur Heinz Isler[3],[4],[5].

Le parc des Acacias est créé en 1979, sur une ancienne parcelle industrielle acquise par la Ville de Genève[6].

Les Acacias ont connu une forte croissance avec l'installation de plusieurs banques privées comme Pictet & Cie, de sociétés informatique et de certains départements des hôpitaux universitaires, une zone commerciale se développe en bordure de la zone industrielle. Cette croissance des Acacias a été facilitée par le renforcement du réseau de transport public (Ligne 15 du tramway de Genève] et un accès direct à l'autoroute de contournement.

Jusqu'en 2015, ce quartier abritait la Collection des moulages de l'Université de Genève.

Praille - Acacias - Vernets (PAV)Modifier

Ce secteur, avec la Praille et les Vernets, fait partie d'un vaste projet de réaménagement et de développement lancé en 2005 par la Fédération des architectes suisses[7] et repris en 2007 par le Conseil d'État [8] en partenariat avec les CFF[9].

Installations sportivesModifier

Les Vernets et la Queue d'Arve sont des sous-secteurs du quartier des Acacias en ville de Genève avec de nombreuses installations sportives :

  • Centre sportif des Vernets (patinoires et piscines)
  • Centre sportif de la Queue d'Arve (salle omnisports et vélodrome)

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Histoire et développement du quartier Acacias Bâtie », sur www.ville-geneve.ch, Ville de Genève, 2018 (mis à jour) (consulté le 28 janvier 2019).
  2. Aujourd’hui appelé de Planta et Portier Architectes selon swiss-architects.com.
  3. (fr + de) Christian Dupraz, « Heinz Isler, Maître-coque = Heinz Isler, Meister des Schalenbaus », DADI, no 5,‎ (lire en ligne, consulté le 26 janvier 2019).
  4. « L'association Pavillon Sicli », sur www.ma-ge.ch, Maison de l’Architecture de Genève (MA), 2017? (consulté le 28 janvier 2019).
  5. Margareta Bali, Luca Sironi et Aleksandar Trifunović, L‘ancienne usine Sicli à Genève : Rapport final, Lausanne, EPFL, coll. « Cours Structures complexes », , 21 p. (lire en ligne).
  6. « Parc des Acacias », sur www.ville-geneve.ch, Ville de Genève, (consulté le 28 janvier 2019).
  7. Philippe Miauton, « Qui doit redessiner la Praille ? » (consulté le 22 décembre 2007)
  8. Feuille d'avis officielle de la République et canton de Genève, « Stratégie d'aménagement du secteur Praille-Acacias-Vernets » (consulté le 22 décembre 2007)
  9. Christophe Koesser, « Le canton et les chemins de fer fédéraux prévoient le développement d'un ambitieux projet urbanistique à la Praille », sur Le Courrier (consulté le 22 décembre 2007)

Voir aussiModifier