Leopold Pelldram

Leopold Pelldram
Biographie
Naissance
Schweidnitz, Prusse
Ordination sacerdotale
Décès (à 56 ans)
Trèves, Allemagne
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Évêque de Trèves
Évêque militaire catholique d'Allemagne

(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Leopold Pelldram (né le à Schweidnitz, mort le à Trèves) est évêque de Trèves de 1865 à sa mort.

BiographieModifier

Pelldram est issu d'une famille de médecins et étudie la théologie catholique à Bonn et à Breslau. Le , il est ordonné prêtre à Breslau et est le premier éducateur de la famille von Matuschka à Arnsdorf. En 1840, il est prêtre à Schmiedeberg. En 1844, il s'installe dans la paroisse de Bad Warmbrunn et devient, à partir de 1846, archiprêtre et inspecteur scolaire à Hirschberg. En 1850, il est nommé prévôt de la cathédrale Sainte-Edwige de Berlin et délégué épiscopal pour la marche de Brandebourg et la Poméranie. Le , il reçoit le poste de prévôt de l'armée prussienne et assiste à la bataille de Dybbøl le .

Le , le chapitre de la cathédrale de Trèves l'élit évêque de Trèves, après que le gouvernement oppose son veto à Matthias Eberhard et Daniel Bonifaz von Haneberg, abbé de Saint-Boniface de Munich, a rejeté l'élection. La consécration a lieu le à Breslau, l’intronisation à Trèves le .

La santé fragile de Pelldram a pour conséquence une prise en charge plus fréquente du vicaire général Matthias Martini et l'évêque auxiliaire Matthias Eberhard doit diriger de plus en plus le Pontifical romain. Au cours de son bref épiscopat, il n'effectue que trois visites : le Katholikentag en 1865, la pose de la première pierre d'une extension du séminaire et l'inauguration de la colonne Sainte-Marie en 1866 constituent les temps forts de cette période. La tombre de Pelldram se trouve dans l'aile nord de la cathédrale Saint-Pierre de Trèves.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Source, notes et référencesModifier