Leo Haas (né le à Troppau, en Autriche-Hongrie ; mort le à Berlin) est un illustrateur allemand.

Leo Haas
Bundesarchiv Bild 183-85187-0001, Grenzgänger, Plakat von Leo Haas.jpg
Grenzgänger, affiche de Leo Haas (1961).
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Distinctions

BiographieModifier

Leo Haas étudie de 1919 à 1922 à l'Académie des beaux-arts de Carlsruhe, puis à Berlin avec Emil Orlik et Willy Jaeckel. À partir de 1926 il travaille comme illustrateur et dessinateur de presse en Tchécoslovaquie.

En 1937, Leo Haas, qui vient d'une famille juive, est emprisonné et envoyé aux travaux forcés à Ostrava. En 1942, il est envoyé au camp de concentration de Theresienstadt, où il produit plus de 400 dessins[1], qu'il a pu cacher et récupérer après sa libération. En 1945, Haas effectue à Auschwitz et au camp de concentration de Sachsenhausen des travaux forcés pour des commandes de contrefaçon ; il y rencontre entre autres Adolf Burger, qui y fabrique sous la contrainte de fausses livres sterling pour le compte des nazis.

À partir de 1955, il vit à Berlin-Est, où il travaille comme illustrateur pour les journaux, notamment pour Neues Deutschland et le magazine Eulenspiegel. Dans ce dernier journal, il contribue à un total de 1185 dessins, depuis le premier numéro en 1954 jusqu'en 1982[2],[3].

RéférencesModifier

  1. „Mit dem Zeichenstift gegen das Vergessen“. Die Holocaust-Künstler Fritz Lederer (1878–1949) und Leo Haas (1901–1983). Exposition au Museum bei der Kaiserpfalz Ingelheim, du 3 septembre 2009 au 28 mars 2010.
  2. Sylvia Klötzer: Satire und Macht. Film, Zeitung, Kabarett in der DDR. Böhlau Verlag, Köln/Weimar/Wien 2006, (ISBN 3-412-15005-3), p. 100.
  3. Eulenspiegel-Sonderausgabe. Die Jahre 1980–1989. Berlin, 2004, p. 209.

Liens externesModifier