Ouvrir le menu principal

Le Pape terrible

série de bande dessinée française

Le Pape terrible
Série
Scénario Alejandro Jodorowsky
Dessin Theo
Couleurs Sébastien Gérard
Florent Bossard[1]
Genre(s) historique

Thèmes papauté, moyen Âge, homosexualité
Personnages principaux Giuliano della Rovere
Aldosi
Machiavel
Lieu de l’action Rome
Époque de l’action La Renaissance

Pays Drapeau de la France France
Langue originale français
Éditeur Delcourt
Collection Histoire & histoires
Première publication
Nb. d’albums 3

Le Pape terrible est une série de bande dessinée historique française écrite par Alejandro Jodorowsky, dessinée par Theo et mise en couleur par Sébastien Gérard puis Florent Bossard[1]. Le premier tome est sorti le chez Delcourt, dans la collection « Histoire & histoires ».

Constituée de diptyques, Le Pape terrible fait partie d’une trilogie[2] entamée par Jodorowsky avec Borgia, racontant différentes étapes de l’histoire du Vatican entre la fin du XVe et le début du XVIe siècle.

DescriptionModifier

SynopsisModifier

Le matin du au Vatican sonne la mort du pape Alexandre VI. Ce dernier, de son vrai nom Rodrigo Borgia, faisait partie du clan Borgia, les ennemis jurés du cardinal Giuliano della Rovere qui, aidé de son vicaire et amant, entend bien profiter du champ libre pour accéder au pontificat. Ne disposant ni de l’entregent ni de la fortune nécessaire pour être élu au conclave, le cardinal va tramer dans l’ombre, concluant des alliances au moyen de promesses qu’il ne compte pas honorer, pour être élu pape sous le nom de Jules II.

PersonnagesModifier

AnalyseModifier

Le dessinateur italien Theo reçoit le scénario d’Alejandro Jodorowsky en espagnol[3].

PublicationModifier

AlbumsModifier

  1. Della Rovere (2009, (ISBN 978-2-7560-1444-9))
  2. Jules II (2011, (ISBN 978-2-7560-1963-5))
  3. La Pernicieuse Vertu (2013, (ISBN 978-2-7560-2446-2))

Notes et référencesModifier

  1. a et b (it) « Cambio ai colori »,
  2. « Le Pape terrible : 1. Della Rovere », sur Geek Culture (consulté le 20 octobre 2009)
  3. « Le blog de Theo »

AnnexesModifier