Le Corps de John Brown

poème de Stephen Vincent Benét

Le Corps de John Brown (en anglais John Brown's Body) est un poème épique américain écrit en 1928 par Stephen Vincent Benét.

Le Corps de John Brown
Informations générales
Auteur
Pays d'origine

DescriptifModifier

 
Tyrone Power dans la lecture du Corps de James Brown mis en scène par Charles Laughton (1953)

Le poème de Stephen Vincent Benét est consacré à l'histoire de la guerre de Sécession. Il tire son nom d'un épisode précurseur, où John Brown, militant radical abolitionniste, est capturé et pendu après avoir mené une attaque contre Harpers Ferry, en Virginie, à l'automne 1859[1],[2]. Il a remporté le prix Pulitzer en 1929.

Ce texte a été mis en scène à Broadway en 1953, dans une lecture dramatique par Tyrone Power, Judith Anderson et Raymond Massey, réalisée par Charles Laughton. En 2015, l'enregistrement de cette lecture a été inscrit au registre national des enregistrements de la Bibliothèque du Congrès des États-Unis, en tant que « legs sonore culturel, artistique et historique à la société et la nation américaine »[3].

Notes et référencesModifier

  1. Merrill D. Peterson, John Brown: The Legend Revisited, University of Virginia Press, , 110 p. (ISBN 978-0-8139-2132-7)
  2. David W. Blight, « John Brown: Triumphant Failure », The American Prospect (consulté le 19 septembre 2010)
  3. « National Recording Registry To "Ac-Cent-Tchu-Ate the Positive" », the Library of Congress, sur the Library of Congress, (consulté le 25 mars 2015)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Oates, Stephen B., To Purge This Land With Blood: A Biography of John Brown, Boston, University of Massachusetts Press,  ;
  • (en) John J. Miller, « 'John Brown's Body' Exhumed », WSJ,‎ (lire en ligne, consulté le 29 octobre 2018).

Lien externeModifier