Ouvrir le menu principal

Le Chant du merle

film de Frédéric Pelle, sorti en 2016
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Merle (homonymie).
Le Chant du merle
Description de cette image, également commentée ci-après
Frédéric Pelle et Orlanda Laforêt lors d'une avant première
de leur film Le Chant du merle
au cinéma le Carnot d'Ussel le 12 mars 2016

Réalisation Frédéric Pelle
Scénario Frédéric Pelle
Orlanda Laforêt
René Féret
Acteurs principaux
Sociétés de production Bianca Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame romantique
Durée 80 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Chant du merle est un drame romantique français réalisé par Frédéric Pelle, sorti en 2016.

SynopsisModifier

Aurélie Delmas est une jeune femme célibataire discrète et réservée, serveuse dans l'hôtel-restaurant de La Tour Lachaud à Aubazines en Corrèze. Elle vit avec sa mère et souffre intérieurement de son absence de vie sentimentale, même si elle a déjà connu un amoureux par le passé. Après le travail, elle est également accompagnatrice de vie d'un vieil homme du village, M. Verlhac, le père de son patron, qui souffre parfois de quelques trous de mémoire. Un jour, alors qu'elle est en panne en pleine campagne, elle est dépannée par François, un représentant de commerce, client habituel de l'hôtel. Le courant passe aussitôt et Aurélie tombe amoureuse, charmée par l'homme séducteur. Mais François doit bientôt la laisser à sa solitude pour reprendre la route et impose vite ses règles à Aurélie : il ne doit pas y avoir de contact téléphonique pendant ses absences. Aurélie est quelque peu intriguée par cet homme secret, surtout quand elle découvre chez lui une certaine malhonnêteté.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Acteurs professionnels 
Rôles joués par des habitants d'Aubazine et de Brive la Gaillarde 
  • Pierre Bouysset : le père de M. Verlhac
  • Josette Paquet : la cousine de M. Verlhac
  • Jean-Michel Teulière : l'ornithologue
  • Denis Duvin : le maître d'hôtel
  • Bernard Larbre : le client chambreur
  • Michel Paugnat : le client indécis
  • Pierrette Vergnon : une amie de la mère d'Aurélie
Rôles joués par des habitants de Freysselines
  • Jacqueline Rigoux : Mme Brunet

Autour du filmModifier

Au cours d'une présentation du film en avant-première au cinéma Le Carnot d'Ussel le samedi 12 mars 2016, le réalisateur et sa compagne et co-scénariste du film Orlanda Laforêt expliquent pendant un débat avec les spectateurs la genèse du film et différents points concernant le tournage :

Lieux de tournageModifier

La plus grande partie du film a été tournée à Aubazine en Corrèze. Le reste a été tourné à Brive-la-Gaillarde, notamment la scène du bar musical Le Maryland (boîte de jazz) ainsi qu'à Cornil et à Malemort, autres villes de Corrèze.

Les différentes scènes au bord de l'étang ont été tournées à l'Étang de Lachaud, sur la commune de Sainte Fortunade, à 6 km au nord est d'Aubazine.

La scène de vente de François chez Mme Brunet a été tournée à Freysselines, sur la commune de Chaumeil.

Genèse du filmModifier

Le réalisateur et sa compagne venaient souvent en vacances à Aubazines, suite à divers tournages du jeu télévisé La Carte au trésor, et avaient familiarisé avec le personnel de l'hôtel de la Tour Lachaud où ils logeaient. L'idée du scénario était venue à Orlanda Laforêt quand ils avaient appris que la serveuse avait soudainement quitté son travail quand elle avait rencontré « un type un peu louche », un client qui l'avait séduite. Ils expliquent toutefois que la fin du film a été romancée et ne correspond pas à la vraie vie de la serveuse, dont ils n'ont d'ailleurs pas de nouvelles.

Choix du titreModifier

Les scénaristes expliquent que « le titre du film a été choisi par rapport au rôle de séducteur de François », en référence au sens figuré du merle désignant une personne rusée. Le titre est également à rapprocher des scènes où l'ornithologue Jean-Michel Teulière, célèbre figure scientifique locale de la Basse-Corrèze, imite le chant du merle en sifflant. Le « chant du merle » représente donc une métaphore du discours séducteur et sournois de François.

CastingModifier

La moitié des acteurs du film sont des habitants d'Aubazines et de la région.

Jean-Michel Teulière, qui joue son propre rôle dans le film, est un vrai ornithologue originaire de Saint-Bonnet-les-Tours-de-Merle en Basse-Corrèze.

Musique du filmModifier

La scène de la boîte de jazz Le Maryland montre un vrai concert avec le duo de blues Blues etc (guitare, harmonica et chant).

Liens externesModifier

RéférencesModifier