Ouvrir le menu principal

Le Bois-de-Riquet
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Coordonnées 43° 29′ 38″ nord, 3° 26′ 16″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Le Bois-de-Riquet
Le Bois-de-Riquet

Géolocalisation sur la carte : Languedoc-Roussillon

(Voir situation sur carte : Languedoc-Roussillon)
Le Bois-de-Riquet
Le Bois-de-Riquet

Géolocalisation sur la carte : Hérault

(Voir situation sur carte : Hérault)
Le Bois-de-Riquet
Le Bois-de-Riquet
Histoire
Époque 1,2 Ma à 3 000 ans av. J.-C.

Le Bois-de-Riquet est un ensemble de sites préhistoriques situés sur la commune de Lézignan-la-Cèbe, dans l'Hérault, en France. On y a recensé à ce jour 7 sites (locus 1 à 7) couvrant l’ensemble des périodes culturelles du Paléolithique et du Néolithique, à partir d'environ 1,2 million d'années jusqu'à environ 3 000 ans av. J.-C., avec une concentration de vestiges lithiques sur la période du Paléolithique moyen ancien (de 350 000 à 150 000 ans)[1].

Sommaire

HistoriqueModifier

Le site du Bois-de-Riquet, situé sur la commune de Lézignan-la-Cèbe, est une ancienne carrière de basalte qui a été exploitée durant la majeure partie du XXe siècle. Il a été reconnu comme site paléontologique dès 1985 par un chercheur amateur, M. Jean Nizas.

Ce n’est qu’en 2008 que Jean Nizas a fait part de ses découvertes à des archéologues, qui ont alors entrepris de sonder le site. Les fouilles officielles ont débuté en 2009 et ont permis d'extraire en plusieurs campagnes des milliers d'ossements fossiles d’animaux. Parmi ces vestiges paléontologiques, les archéologues ont mis au jour 23 galets aménagés très anciens façonnés par la main de l'Homme[2].

OldowayenModifier

Le site 1 (locus 1) a livré dans sa couche US 2 (unité sédimentaire 2) un total de 23 outils de pierre de type oldowayen. La couche US 2 était recouverte d'une coulée basaltique initialement datée de 1,57 Ma, ce qui lui donnait un âge d'environ 1,6 Ma. La datation de cette couche a depuis été révisée à environ 1,2 Ma, ce qui en fait toujours le plus ancien gisement préhistorique connu en France à ce jour[2].

Cette datation est fondée sur le croisement du paléomagnétisme et de l'âge des nombreux fossiles de paléofaune trouvés sur le site, notamment de lagomorphes (lièvres et lapins), déjà connus en Espagne dans des couches géologiques d'âge équivalent[1].

AcheuléenModifier

La couche US 4 (unité sédimentaire 4) du site 1 a livré un outillage de type acheuléen, daté de 760 000 ans[1], soit 100 000 ans de plus que le plus ancien site acheuléen connu jusqu'alors en France, sur le site de La Noira, à Brinay, dans le Cher.

Paléolithique moyenModifier

Le Paléolithique moyen ancien (de 350 000 à 150 000 ans) est représenté sur trois sites, par des nucléus discoïdes bifaciaux, des denticulés et des éclats de type Levallois[1].

Trois autres sites ont livré une industrie moustérienne classique (de 150 000 à 40 000 ans), composée notamment de nucléus à éclat préférentiel, de racloirs latéraux et de racloirs doubles convergents[1].

Paléolithique supérieurModifier

Toutes les périodes culturelles du Paléolithique supérieur sont représentées, mais avec une concentration des vestiges sur le Magdalénien, mis au jour sur trois sites[1].

NéolithiqueModifier

Le Néolithique est représenté sur deux sites par une industrie chasséenne[1].

RéférencesModifier

  1. a b c d e f et g Société de Protection de la Nature du Piscénois, Gisement du Bois-de-Riquet, Bilan des découvertes 2010-2014, lire en ligne
  2. a et b Il y a 13 000 siècles a vécu Lézi, le « premier français », lire en ligne

Voir aussiModifier