Le Moyne (Québec)

établissement humain de Longueuil, Québec, Canada
(Redirigé depuis LeMoyne)

Le Moyne est un secteur de la ville de Longueuil au Québec (Canada) et ancienne ville connue sous l'orthographe LeMoyne. Le gentilé des habitants est Le Moynois.

Le Moyne
LeMoyneQuebecApartments.jpg
Géographie
Pays
Province
Région administrative
Territoire équivalent
Ville
Coordonnées
Histoire
Fondation

HistoireModifier

L'histoire de LeMoyne commence en 1657 lorsque Charles Le Moyne reçoit une concession de 50 arpents par cent. En réalité, la ville fut fondée le à la suite d'une fusion des anciennes paroisses de Saint-Maxime et Saint-Josaphat. Michel Pratt, historien local, écrit que le nom de la ville fut choisi par Redmond Roche, député de l'Union nationale. Elle faisait partie de la municipalité régionale de comté de Champlain.

En 2001, alors que sa population était de 4 885 habitants, elle est la plus petite des sept villes à être fusionnée à Longueuil, avec seulement un kilomètre carré de superficie. Aucun mouvement ne conteste la fusion. Originellement inclus dans l'arrondissement de Saint-Lambert/LeMoyne, le territoire de LeMoyne est rattaché au Vieux-Longueuil lorsqu'est reconstituée la ville de Saint-Lambert. Le secteur prend alors l'appellation Le Moyne qui a été préférée à celle de LeMoyne parce qu'elle respecte la graphie du nom de la personne honorée (Charles Le Moyne)[1].

La devise de l'ancienne ville était Droit et Loyal. La nouvelle devise est Longueuil, j'y crois.

Loisirs, culture et vie communautaireModifier

La paroisse catholique de Saint-Josaphat, se situe sur la rue de l'Église, compte 1720 âmes. L'église Saint-Maxime, érigée en 1918, se trouve sur la rue Charron. L'hôtel de ville, inauguré en 1967, est situé sur la rue St-Georges.

ÉducationModifier

  • École primaire Lajeunesse, Paroisse Saint-Maxime, 160, rue René-Philippe
  • École primaire Saint-Agnès, Paroisse Saint-Josaphat (école fermée et vendue)

Noms des ruesModifier

Paroisse Saint-Maxime

  • Saint-Louis
  • Charron
  • René-Philippe
  • Roy
  • Jeanette
  • King-Edward
  • Jean-Bariteau (anciennement Saint-Georges)
  • Bernard-Darche (anciennement Cartier)
  • André-Charpentier (anciennement Laurier)
  • Victoria
  • Albert-Bélanger
  • Henri-Sicotte
  • Imelda-Millette (anciennement Place Richelieu)

Liste des mairesModifier

  • Henri Sicotte (1949-1952)
  • Albert Bélanger (1952-1954);
  • Jean Bariteau (1954-1967);
  • André Charpentier (1967-1977);
  • Michel Sicotte (1977-1981);
  • Louise Gravel (1981-1993);
  • Guy Talbot (1993-2001).

 Population selon les recensements du CanadaModifier

Année Population
1951 4 078
1961 8 057
1971 8 184
1981 6 137
1991 5 360
2001 4 855

Notes et référencesModifier

  1. « Fiche descriptive », sur www.toponymie.gouv.qc.ca (consulté le 18 juillet 2020)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Autres villes annexées dans l'agglomération longueuilloise:

Liens externesModifier