Ouvrir le menu principal

Laurent Dubreuil (philosophe)

philosophe et critique littéraire français

BiographieModifier

Après des études supérieures à Paris (École normale supérieure de la rue d'Ulm et université Paris-VIII), Laurent Dubreuil entame en 2005 une carrière aux États-Unis. Il est actuellement Full Professor d’études romanes et de littérature comparée, et membre du programme de sciences cognitives, à l’université Cornell[1].

Entre 1999 et 2015, il apporte sa contribution à la revue Labyrinthe, dont il devient codirecteur en 2008[2]. Plus récemment, il est rédacteur en chef de la revue de théorie littéraire et philosophique Diacritics publiée par Johns Hopkins. Il écrit aussi périodiquement dans les Cahiers du cinéma[3].

PrixModifier

  • 2009 : prix « New Directions » de la fondation Mellon[4]

PublicationsModifier

  • De l’Attrait à la possession. Maupassant, Artaud, Blanchot (Hermann, 2003)
  • L’Empire du langage. Colonies & francophonie (Hermann, 2008) ; traduction en anglais (Cornell University Press, 2013)[5],[6]
  • L’État critique de la littérature (Hermann, 2009)
  • À force d’amitié (Hermann, 2009)
  • Le Refus de la politique (Hermann, 2012) ; traduit en anglais, The Refusal of Politics (Edinburgh: Edinburgh UP, 2016)
  • Pures Fictions (Gallimard, 2013)
  • Génération romantique (Gallimard, 2014)
  • The Intellective Space (Minnesota University Press, 2015)
  • Poetry and Mind: Tractatus Poetico-Philosophicus (Fordham University Press, 2018)
  • Avec Sue Savage-Rumbaugh, Dialogues on the Human Ape (Minnesota University Press, 2018)
  • La Dictature des identités (Gallimard, 2019)

Notes et référencesModifier

  1. Page web.
  2. Page web de la revue Labyrinthe.
  3. Voir par exemple : « Dossier spécial Twin Peaks, partie 2 », Cahiers du cinéma, vol. 736,‎ (présentation en ligne) ; article « Métamorphe » dans la section Série, pages 86-87.
  4. "Mellon Fellowship support Dubreuil's studies", Cornell Chronicle, 2 avril 2009.
  5. Voir sur culturessud.com.
  6. Voir sur culturessud.com.

Voir aussiModifier