Ouvrir le menu principal

Lanfeust Odyssey
Série
image

Scénario Christophe Arleston
Dessin Didier Tarquin
Couleurs Frédéric Besson
Lettrage Guy Mathias
Genre(s) Franco-belge
Heroic fantasy
Humour

Personnages principaux Lanfeust
Hébus
Lieu de l’action Troy

Pays Drapeau de la France France
Langue originale Français
Éditeur Soleil
Nb. d’albums 10

Lanfeust Odyssey (anciennement Lanfeust de Syxte[1]) est une série de bande dessinée. Le scénario est de Christophe Arleston, les dessins de Didier Tarquin. Il s'agit du troisième cycle des aventures de Lanfeust, un apprenti forgeron de la planète Troy, qui fait suite à Lanfeust des Étoiles.

Sommaire

SynopsisModifier

Troy, le monde mythique où chacun possède un pouvoir magique différent. Simple forgeron doté de la capacité de faire fondre le métal d'un seul regard, Lanfeust est devenu le héros qui a sauvé l'univers. Mais à son retour, si moins de deux années se sont écoulées pour lui, c'est presque vingt ans qui sont passés sur Troy.

Accompagné de son fidèle compagnon Hébus le troll, il va devoir faire face à un monde où il est presque une légende pour les nouvelles générations, et parfois une gêne pour les anciennes.

PersonnagesModifier

Lanfeust est le héros principal de ce nouveau cycle. À la différence de Cixi, Hébus intègre lui aussi les nouvelles aventures. Sur Troy, on retrouve également Nicolède, C'ian et le chevalier Or-Azur vieillis de seize ans. Ces derniers ont une fille de 17 ans (l'âge de Glin, le fils de Lanfeust et Cixi), nommée Cixi comme sa tante à qui elle ressemble physiquement. Elle dispose, à la base, d'un pouvoir agissant sur les couleurs mais elle acquiert rapidement la capacité de l'échanger avec d'autres. Cet arc voit également apparaître quatre nouveaux personnages : les femmes de Lanfeust, qui le suivent dans sa quête.

Personnages principaux

AlbumsModifier

Il était prévu que chaque histoire du cycle de Lanfeust Odyssey soit déployée sur deux tomes. Ces deux volumes constitueront des diptyques d'un total de 90 pages, mais en conservant le même nombre de cases que pour une bande dessinée classique de 46 planches. Tarquin va pouvoir créer des illustrations sur des doubles pages ou des pages de 3 à 5 cases[2]. Finalement, seuls les tomes 1 et 2 sont un diptyque, les tomes suivants reprenant un mode "saga" comme les cycles 1 et 2.

  1. L'Énigme Or-Azur - 1re partie ()
  2. Le Mystère Or-Azur - 2e partie ()
  3. Le Banni d'Eckmül ()
  4. La Grande Traque ()
  5. Le Piège des sables ()
  6. Le Delta bilieux ()
  7. La Méphitique Armada ()
  8. Tseu-Hi la Gardienne ()
  9. Le Stratège ingénu ()
  10. Un destin karaxastin ()

ÉditeurModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier