Landau (hippomobile)

Le landau est une voiture attelée à quatre roues et quatre places en vis-à-vis, plus deux strapontins, à double capote mobile. Il peut être attelé à deux ou à quatre chevaux. C'est une évolution de la calèche dans le sens de l'élégance et de l'aspect pratique.

Landau, 1903, par J. & C. Cooper, dessin mettant en évidence la parfaite horizontalité des deux capotes repliées.

DescriptionModifier

 
Landau en position fermé à Jerez

Sa caisse descend assez bas, de sorte que son accès est aisé pour les passagers. Une autre particularité réside dans le perfectionnement de la capote, qui peut se rabattre totalement à l'horizontale, offrant ainsi la vue et l'air aux passagers. Il possède des suspensions et une direction par cheville ouvrière. Il est conduit par un cocher assis sur un siège avant solidaire de la caisse ou bien par un ou deux postillons comme pour les attelages à la d'Aumont. Créé en Allemagne, dans la ville de Landau in der Pfalz dont il tire son nom, il fut introduit en Angleterre en 1747, devint à la mode en France à partir de 1850, et est resté véhicule de prestige jusqu'à la Seconde Guerre mondiale.

Landau à cinq vitresModifier

C'est une évolution du traditionnel landau à double capote. En effet même si la position décapotée est la principale raison d'être du landau, afin d'améliorer le confort (étanchéité) et la vision en position fermée, la demi capote antérieure est remplacée par un châssis vitré articulé (muni de trois vitres) et escamotable en s’abaissant vers l’avant et se repliant derrière le siège du cocher.


LandauletModifier

Le landaulet correspond à un landau-coupé : les deux places et la capote avant ont été supprimées. Quand ce type de caisse raccourcie comporte quatre places, il s'agit d'un landaulet trois-quarts.

GalerieModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Joseph Jobé, Au temps des cochers, Lausanne, Edita-Lazarus, 1976 (ISBN 2-88001-019-5).  

Articles connexesModifier