Land (Autriche)

principale subdivision de la république fédérale d'Autriche
(Redirigé depuis Land d'Autriche)

Un land (en allemand : Land ; au pluriel : Länder ou « lands » au pluriel en français[1]) est un État fédéré de la république d'Autriche. Le pays est constitué de neuf États fédérés.

Carte politique de l'Autriche, indiquant sa division en neuf Bundesländer.
Carte de l'Autriche, indiquant sa division en Bundesländer.

NomModifier

En allemand, les subdivisions portent le nom de Bundesland (« État fédéré »), Bundesländer au pluriel. Il est possible de rencontrer également le terme Land (« État »), Länder au pluriel. La Constitution fédérale de l'Autriche utilise les deux termes.

Fédéralisme et compétencesModifier

Chaque État autrichien possède une législature élue, le Landtag, un gouvernement, le Landesregierung, et un gouverneur, le Landeshauptmann ou la Landeshauptfrau. Les élections ont lieu tous les cinq ans (six ans en Haute-Autriche). La constitution des États détermine, entre autres, la répartition des sièges au gouvernement entre les différents partis, la plupart des États ayant un système de représentation proportionnelle basée sur le nombre de délégués au Landtag. Le Landeshauptmann est toujours élu par le Landtag, ce qui signifie qu'il est nécessaire de former une coalition pour assurer l'élection d'un candidat spécifique. Vienne, la capitale du pays, est à la fois une ville et un État, le maire agissant comme gouverneur et le conseil de ville comme Landtag.

Comparativement à d'autres États fédérés comme ceux des États-Unis ou les Länder d'Allemagne, les États autrichiens ont des compétences moins étendues. De nombreux aspects (éducation, santé, télécommunications, etc.) sont de la compétence de l'État fédéral. De même, les États autrichiens n'ont aucune compétence judiciaire.

StatistiquesModifier

La liste suivante résume les principales caractéristiques des États d'Autriche. Il indique également le nombre de villes et de communes de chacun.

Code
ISO 3166-2
Localisation Blason Nom français Nom autrichien Abr. Capitale Super­ficie
(km2)
Population
()
Densité
(hab. / km2)
Vil­les Com­munes
AT-1     Burgenland Burgen­land B Eisenstadt +03 965, +0297 586, +0075, +13, +158,
AT-2     Carinthie Kärnten K Klagenfurt +09 537, +0564 513, +0059, +17, +115,
AT-3     Basse-Autriche Nieder­österreich Sankt Pölten +19 178, +1 698 796, +0089, +76, +497,
AT-4     Haute-Autriche Ober­österreich Linz +11 983, +1 505 140, +0126, +32, +406,
AT-5     Salzbourg Salzburg S Salzbourg +07 155, +0560 710, +0078, +11, +108,
AT-6     Styrie Steier­mark ST Graz +16 399, +1 252 922, +0076, +35, +251,
AT-7     Tyrol Tirol T Innsbruck +12 648, +0764 102, +0060, +11, +266,
AT-8     Vorarlberg Vorarl­berg V Brégence +02 602, +0401 674, +0154, +05, +091,
AT-9     Vienne Wien W Vienne +00415, +1 931 593, +4 654, +01, +000,

PolitiqueModifier

Le tableau suivant résume les composantes politiques de chaque État en 2019. Le Landeshauptmann ou la Landeshauptfrau est la personne gouvernant l'État.

État Landeshauptmann/frau Sièges Répartition
Basse-Autriche Johanna Mikl-Leitner (ÖVP) 56 ÖVP (29)
SPÖ (13)
FPÖ (8)
Verts (3)
NEOS (3)
Burgenland Hans Peter Doskozil (SPÖ) 36 SPÖ (14)
ÖVP (11)
FPÖ (6)
Verts (2)
LBL (2)
SE (1)
Carinthie Peter Kaiser (SPÖ) 36 SPÖ (18)
FPÖ (9)
ÖVP (6)
TK (3)
Haute-Autriche Thomas Stelzer (ÖVP) 56 ÖVP (21)
FPÖ (18)
SPÖ (11)
Verts (6)
Salzbourg Wilfried Haslauer (ÖVP) 36 ÖVP (15)
SPÖ (8)
FPÖ (7)
Verts (3)
NEOS (3)
Styrie Christopher Drexler (ÖVP) 48 SPÖ (15)
ÖVP (14)
FPÖ (14)
Verts (3)
KPÖ (2)
Tyrol Günther Platter (ÖVP) 36 ÖVP (17)
SPÖ (6)
FPÖ (5)
Verts (4)
FRITZ (2)
NEOS (2)
Vienne Michael Ludwig (SPÖ) 100 SPÖ (44)
FPÖ (34)
Verts (10)
ÖVP (7)
NEOS (5)
Vorarlberg Markus Wallner (ÖVP) 36 ÖVP (20)
FPÖ (9)
Verts (6)
SPÖ (3)
NEOS (2)
 
L'Empire d'Autriche entre 1815 et 1867 : l'Autriche actuelle recouvre les Länder nos  8 (Basse-Autriche), 10 (Salzbourg), 14 (Haute-Autriche) et 15 (Vorarlberg) en entier, les parties nord des Länder nos  3 (Carinthie), 12 (Styrie) et 13 (Tyrol), et la frange occidentale du no  16 (Hongrie).

HistoriqueModifier

Historiquement[2], cinq des neuf États autrichiens existent déjà sous une forme ou une autre depuis le Moyen Âge, quoique pas forcément sur un territoire identique : la Basse-Autriche, la Carinthie, la Styrie, le Tyrol et Salzbourg. La Haute-Autriche et la Basse-Autriche correspondent à peu près aux deux parties autonomes de l'archiduché d'Autriche, la principauté qui forme le cœur historique de l'Empire.

Salzbourg correspond à l'archidiocèse de Salzbourg. La Carinthie est issue du duché de Carinthie, la Styrie du duché de Styrie et le Tyrol du comté de Tyrol ; ces trois États doivent céder des parties méridionales de leurs territoires à l'Italie (Tyrol du Sud) et à la Yougoslavie (Slovénie) au traité de Saint-Germain-en-Laye (1919). Le Vorarlberg est une entité semi-autonome du comté du Tyrol jusqu'en 1918.

Le Burgenland correspond aux régions à majorité germanophone de Hongrie austro-hongroise occidentale, refusant de se séparer de l'Autriche lors de l'indépendance hongroise et qui furent reconnues autrichiennes par le traité de Saint-Germain-en-Laye (1919) et le traité de Trianon (1920) ; le Land fut constitué en 1921 avec comme première capitale Ödenburg (Sopron). Mais cette ville choisit par référendum de redevenir hongroise en 1922 ; la capitale du Burgenland fut alors transférée à Bad Sauerbrunn puis à Eisenstadt, tandis que celle de l'Autriche, Vienne, fut séparée de la Basse-Autriche.

Notes et référencesModifier

  1. Depuis les rectifications orthographiques de 1990
  2. Jean Bérenger, L'Autriche-Hongrie : 1815-1918, Armand Colin 1998, (ISBN 978-2200217433 et 2200217439).

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :