Ouvrir le menu principal
Vente d'objets artisanaux lak à Balkhar (Daghestan)

Les Laks (en russe : Лакцы, Laktsy) constituent un des peuples nord-caucasiens du Daghestan.

Sommaire

GéographieModifier

Le berceau historique des Laks se trouve au milieu des montagnes du Daghestan :

  • dans le raïon des Laks, dont le centre administratif est Koumoukh, leur capitale historique ;
  • dans le raïon de Kouline, dont le centre administratif est Vatchi.

Dans la fédération de Russie, leur population s'élevait à 156 545 personnes en 2002 et à 178 630 personnes en 2010, sur une population totale d'environ 180 000, un petit nombre étant en Ukraine.

ReligionModifier

Ils professent l'islam sunnite, surtout de tendance chaféiste, qui s'est répandu entre les XIe et XIVe siècles.

LangueModifier

Les Laks parlent le lak (autrefois connu comme le kazi-koumyk), une langue proche du darguine. Ils utilisèrent l'alphabet arabe du XVe siècle jusqu'en 1928, avant d'utiliser l'alphabet latin, puis l'alphabet cyrillique depuis 1938.

Il existe une dizaine de dialectes du lak, dont cinq sont encore répandus : celui de Koumoukh, celui autour de l'aoul de Vikhli, celui de l'aoul de Balkhar et celui d'Achtikoul.

Les premiers à avoir étudié cette langue d'un point de vue lexical et grammatical furent Güldenstädt et Klaproth.

PersonnalitésModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (en) Robert Chenciner, Daghestan: Tradition and Survival, Routledge, 2012, 320 p. (ISBN 9781136107146)
  • (en) James S. Olson (dir.), « Lak », in An Ethnohistorical dictionary of the Russian and Soviet empires, Greenwood press, New York, Westport (Conn.), London, 1994, p. 425-427 (ISBN 0-313-27497-5)
  • (en) Robert Bruce Ware, Dagestan: Russian Hegemony and Islamic Resistance in the North Caucasus, Routledge, 2014, 367 p. (ISBN 9781317473459)

Liens externesModifier