La Vengeance aux deux visages (film)

film sorti en 1961
La Vengeance aux deux visages
Description de l'image One-Eyed Jacks (1959 poster).jpg.
Titre original One-Eyed Jacks
Réalisation Marlon Brando
Scénario Rod Serling
Charles Neider
Guy Trosper
Sam Peckinpah
Calder Willingham
Acteurs principaux
Genre Western
Durée 141 minutes
Sortie 1961

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Vengeance aux deux visages (One-Eyed Jacks) est un western de et avec Marlon Brando sorti aux États-Unis en 1961. C'est le seul film de Brando en tant que réalisateur.

SynopsisModifier

Sonora, Mexique, 1880. Après un hold-up, Dad Longworth (Karl Malden) abandonne son jeune complice Rio (Marlon Brando) aux mains des autorités et disparaît avec le butin. Après son évasion de prison, cinq ans plus tard, Rio retrouve Longworth devenu un homme respectable, père de famille et shérif d'une petite ville de Californie. Va-t-il réussir à se venger ?

Fiche techniqueModifier

 
Charles Lang et Marlon Brando sur le tournage du film

DistributionModifier

Acteurs non crédités :


Réception critiqueModifier

Dave Kehr du Chicago Reader a écrit : « Il y a une forte attraction freudienne pour la situation (le nom du partenaire est « Papa ») qui est plus ritualisée que dramatisée : les scènes les plus mémorables ont une intensité masochiste féroce, comme si Brando en profitait pour se punir d’un crime inconnu. »

Autour du filmModifier

  • Il s'agit du premier et unique film réalisé par Marlon Brando, produit à travers sa société Pennebaker, Inc. qu'il crée avec son père[1].
  • Le film eut une production chaotique. Il aurait dû être réalisé par Stanley Kubrick, mais après six mois de préparations, Kubrick décida de quitter le projet pour se consacrer à Lolita et Spartacus. Il fut finalement remplacé par Marlon Brando lui-même, deux semaines avant le début du tournage[1].
  • Le film n'obtint pas un grand succès, malgré la célébrité de sa star et la magnifique photographie en VistaVision de Charles Lang, qui lui valut une nomination aux Oscars. Ce film fut le dernier à être tourné avec le procédé et sous le label VistaVision[1],[2].
  • Le film est sorti le 30 mars 1961 à New York. Il a été sélectionné pour être projeté dans le cadre de la section Cannes Classics au Festival de Cannes 2016. La projection cannoise était celle d’une version restaurée supervisée par Martin Scorsese, Steven Spielberg et The Film Foundation.

RéférencesModifier

  1. a b et c (en) Abbey Lustgarten, « 10 Things I Learned: One-Eyed Jacks », sur The Criterion Collection (consulté le )
  2. « Martin Scorsese on 'One-Eyed Jacks' | NYFF54 » (consulté le )
  3. (fr) [PDF]Présentation du film sur Rosenight-prod.com - Page 3.

Liens externesModifier