La Serratella

commune espagnole

La Serratella
Sarratella (es)
Blason de La Serratella
Héraldique
Drapeau de La Serratella
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Communauté valencienne Communauté valencienne
Province Province de Castellón Province de Castellón
Comarque Plana Alta
District judic. Castellón de la Plana
Maire
Mandat
Alfonso Arín Mestre
Depuis 2011
Code postal 12184
Démographie
Gentilé Sarratellano/a
Population 101 hab. ()
Densité 5,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 18′ 47″ nord, 0° 01′ 50″ est
Altitude 781 m
Superficie 1 881 ha = 18,81 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Communauté valencienne
Voir sur la carte administrative de Communauté valencienne
City locator 14.svg
La Serratella
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
La Serratella
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
La Serratella
Liens
Site web www.laserratella.es

La Serratella, en valencien et officiellement (Sarratella en castillan)[1],[2], est une commune d'Espagne de la province de Castellón dans la Communauté valencienne. Elle est située dans la comarque de Plana Alta et dans la zone à prédominance linguistique valencienne[3].

GéographieModifier

Elle est située dans la partie septentrionale de la comarque de la Plana Baja en pleine Sierra de Engarcerán, et cependant dans une zone très montagneuse et abrupte.

Communes voisinesModifier

Sarratella est voisine des communes de Albocácer, Sierra Engarcerán et Les Coves de Vinromà, toutes dans la Province de Castellón

ClimatModifier

Climat méditerranéen, avec l'influence de la mer qui est proche; cependant ses hivers sont froids.

On accède à cette localité depuis Castellón en prenant la CV-10 et ensuite la CV-154.

HistoireModifier

Elle a été appelée Sierra de Bierach et elle appartenait au territoire du château de Les Coves de Vinromà. Son premier seigneur féodal était Don Blasco de Alagón. Comme d'autres seigneuries de la zone, elle entra dans le patrimoine de l'Ordre de Calatrava, passant ensuite aux mains de Artal de Alagón jusqu'à ce qu'en 1294, elle entra dans le domaine de l'Ordre du Temple. A la dissolution de cet ordre militaire par le pape et lorsque s'est créé sur les territoires de la couronne d'Aragon, l'Ordre de Montesa, comme successeur des Templiers, Sarratella devint seigneurie de cet Ordre jusqu'au XIXe.

AdministrationModifier

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité
1979-1983 - - -
1983-1987 - - -
1987-1991 - - -
1991-1995 - - -
1995-1999 - - -
1999-2003 - - -
2003-2007 Agustín Beltrán Monfort PP -
 
La Serratella

DémographieModifier

Evolution démographique
1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 2005
123 108 111 109 96 87 94 91 91

ÉconomieModifier

Elle est basée traditionnellement sur l'agriculture en zone sèche, avec une prédominance de la culture de l'olivier et l'amandier, et sur l'élevage.

MonumentsModifier

  • Ermitage de San Juan Nepomuceno. (XVIIIe siècle).
  •  
    Église Paroissiale dédiée à San Miguel
    Église Paroissiale. (XVIIIe siècle). Dédiée à San Miguel. Elle a une façade néoclassique et un clocher octogonal.
  •  
    Mairie-Ayuntamiento de la Serratella (Castellón)
    Ayuntamiento (mairie). Édifice intéressant sur le plan architectural.
 
Ermitage de Sant Joan de Nepomuceno

FêtesModifier

  • San Antonio. Se célèbre le .
  • Fêtes patronales. Elles ont lieu la semaine suivant le troisième dimanche d'aout en l'honneur de San Miguel.

Notes et référencesModifier

  1. (ca) Empar Minguet i Tomàs, Els processos de normalització lingüística en l'àmbit municipal valencià, Valence, Universitat de València, , 1 199 p. (ISBN 84-370-6368-X), p. 389
  2. Officiel depuis le 8 février 2013 (auparavant Sarratella)
  3. Loi 4/1983 du 23 novembre 1983 relative à l'utilisation et l'enseignement du valencien

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier