La Roche-sur-Yon-Agglomération

intercommunalité française de la Vendée

La Roche-sur-Yon-Agglomération
Blason de La Roche-sur-Yon-Agglomération
La Roche-sur-Yon-Agglomération
L’Yon au pont de Chaillé.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays-de-la-Loire
Département Vendée
Forme Communauté d’agglomération
Siège Place du Théâtre
85000 La Roche-sur-Yon
Communes 13
Président Luc Bouard (LR)
Date de création (11 ans)
Code SIREN 248500589
Démographie
Population 97 028 hab. (2018)
Densité 194 hab./km2
Géographie
Superficie 499,40 km2
Localisation
Localisation de La Roche-sur-Yon-Agglomération
La communauté d’agglomération dans le département.
Liens
Site web Site officiel
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La Roche-sur-Yon-Agglomération (LRSYA)[a], appelée couramment « La Roche-Agglo », est une intercommunalité à fiscalité propre française située dans le département de la Vendée et la région des Pays de la Loire.

Créée le , résultant de l’élévation de la communauté de communes du Pays-Yonnais en communauté d’agglomération, elle est la structure intercommunale la plus peuplée de Vendée avec 97 028 habitants (recensement de 2018).

HistoireModifier

Les quinze communes formant initialement La Roche-sur-Yon-Agglomération sont d’abord regroupées en une communauté de communes, le Pays-Yonnais, créée en 1994. Cette structure intercommunale est ensuite transformée en une communauté d’agglomération à partir du [4], à la suite d’un vote du conseil communautaire de septembre 2009, entériné par un arrêté préfectoral du . Initialement composée de 15 communes, elle est composée de 13 communes à compter du , à la suite de deux créations de communes nouvelles : Aubigny-les-Clouzeaux et Rives-de-l’Yon.

ToponymieModifier

La dénomination de la communauté d’agglomération consiste en la juxtaposition du nom de la commune principale du territoire, La Roche-sur-Yon, et du terme Agglomération, entendu dans un sens plus administratif qu’urbain[b].

Pour Pierre Regnault, maire de La Roche-sur-Yon en , elle se justifie car elle permet d’identifier sa situation géographique, reprenant ainsi les usages connus dans les autres communautés d’agglomération des villes moyennes[5].

Territoire communautaireModifier

GéographieModifier

Située au centre du département de la Vendée, l'intercommunalité La Roche-sur-Yon-Agglomération regroupe 13 communes et s'étend sur 499,4 km2[6].

 
Carte de l'intercommunalité ca Roche-sur-Yon-Agglomération au .

CompositionModifier

 
Carte des densités de population (millésimée 2016) des communes de l'intercommunalité La Roche-sur-Yon-Agglomération. Composition en communes au [7].

La Roche-sur-Yon-Agglomération se compose de treize communes.

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
La Roche-sur-Yon
(siège)
85191 Yonnais 87,52 54 766 (2018) 626
Aubigny-Les Clouzeaux 85008 52,28 6 712 (2018) 128
La Chaize-le-Vicomte 85046 Vicomtais 49,51 3 785 (2018) 76
Dompierre-sur-Yon 85081 Dompierrois 33,6 4 294 (2018) 128
La Ferrière 85089 Ferriérois 47,17 5 285 (2018) 112
Fougeré 85093 Fougeréens 26,89 1 215 (2018) 45
Landeronde 85118 Landeronnais 17,96 2 335 (2018) 130
Mouilleron-le-Captif 85155 Mouilleronnais 19,73 4 946 (2018) 251
Nesmy 85160 Nesmysiens 24,52 2 899 (2018) 118
Rives de l'Yon 85213 Rivayonnais 54,26 4 180 (2018) 77
Le Tablier 85285 9,28 744 (2018) 80
Thorigny 85291 Thorignais 32,15 1 231 (2018) 38
Venansault 85300 Venansaltais 44,49 4 636 (2018) 104
 
Limites communales du territoire communautaire.

OrganisationModifier

Les éléments de la section sont issus des différents zonages supra-communaux établis en 2010 par l’Institut national de la statistique et des études économiques.

Instances administrativesModifier

-->

DémographieModifier

Évolution démographique de La Roche-sur-Yon-Agglomération
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
53 04964 29070 66673 74079 66585 56991 95995 416
Les données proposées sont établies à périmètre géographique identique, dans la géographie en vigueur au .
(Sources : Insee[8])

Économie et infrastructuresModifier

CompétencesModifier

Les compétences de La Roche-sur-Yon-Agglomération sont les suivantes :

  • développement et animation économique de l’agglomération ;
  • aménagement du territoire (dont l’organisation des transports) ;
  • logement et cadre de vie ;
  • protection de l’environnement ;
  • équipements culturels et sportifs ;
  • action sociale ;
  • enseignement supérieur et recherche ;
  • assainissement.

AdministrationModifier

SiègeModifier

Le premier siège de La Roche-sur-Yon-Agglomération était situé au 54, rue René-Goscinny, à La Roche-sur-Yon. Par arrêté préfectoral du , il est transféré à la place du Théâtre, sur la même commune[9].

Conseil communautaireModifier

Selon l’arrêté préfectoral portant établissement du nombre et répartition des délégués du [10], le conseil communautaire comprend par commune :

Délégués de La Roche-sur-Yon-Agglomération
Nombre de
délégués
Communes
23 La Roche-sur-Yon
3 Aubigny-les-Clouzeaux, La Ferrière, Mouilleron-le-Captif et Venansault
2 La Chaize-le-Vicomte, Dompierre-sur-Yon et Rives-de-l’Yon
1 Fougeré, Landeronde, Nesmy, Le Tablier et Thorigny
Conseil communautaire : 46 membres.

PrésidenceModifier

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Hiver 2010 Pierre Regnault PS Maire de La Roche-sur-Yon (2004-2014)
Conseiller général, élu dans le canton de La Roche-sur-Yon-Nord (1998-2014)
En cours Luc Bouard UMP
LR
Maire de La Roche-sur-Yon (depuis 2014)

Participation à d’autres groupementsModifier

Régime fiscal et budgetModifier

Régime fiscalModifier

Budget et fiscalitéModifier

Évolution financière de La Roche-sur-Yon-Agglomération
Postes 2010 2011 2012 2013
Produits de fonctionnement 46 823 000  51 927 000  49 830 000  56 224 000 
Charges de fonctionnement 35 914 000  44 852 000  45 341 000  47 387 000 
Ressources d’investissement 6 803 000  16 819 000  26 102 000  18 145 000 
Emplois d’investissement 14 167 000  18 125 000  20 342 000  29 311 000 
Dette 12 196 000  18 178 000  25 612 000  33 759 000 
Source : ministère de l’Économie et des Finances[11],[12],[13],[14],[15],[16].

Projets et réalisationsModifier

La création de la communauté d’agglomération, avec de nouvelles compétences et de nouveaux financement, a été l’occasion de développer de nouveaux projets pour l’ensemble du territoire de la communauté d’agglomération : transports en commun étendus à la couronne yonnaise, construction d’une piscine sur la commune de Saint-Florent-des-Bois (désormais Rives-de-l’Yon) et projet de restructuration du complexe Arago de La Roche-sur-Yon autour d’un nouvel espace aquatique ludique et d’un bassin de 50 mètres découvert, accueil de la petite enfance avec la réalisation de nouvelles structures.

Outre les piscines et la patinoire, des équipements culturels d’intérêt communautaire sont eux aussi pris en charge par la communauté d’agglomération : scène nationale, médiathèques (Benjamin-Rabier, Léopold-Sédar-Senghor, Félix-Leclerc, médiathèque du Bourg-sous-la-Roche).

Identité visuelleModifier

Après avoir adapté l’identité visuelle de la communauté de communes dissoute, La Roche-sur-Yon-Agglomération se dote d’une nouvelle image créée par l’agence Souple Hop. Présentée le et appréhendée comme une « marque », elle reprend les initiales et le nom de la commune-siège (« Ry La Roche-sur-Yon ») ainsi que le slogan « Vendée way of life ». Une déclinaison devient alors le logotype de la communauté d’agglomération[17],[18].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. La communauté d’agglomération est officiellement désignée en tant que « CA La Roche sur Yon - Agglomération » (par la Base nationale sur l’intercommunalité[1]) et « EPCI de CA La Roche-sur-Yon » (par le Code officiel géographique[2]), tandis que l’arrêté préfectoral portant création de la structure lui prête le nom de « la Roche-sur-Yon Agglomération »[3].
  2. En effet, l’unité urbaine de La Roche-sur-Yon, c’est-à-dire l’agglomération au sens urbain, ne comprend que la seule commune de La Roche-sur-Yon.

RéférencesModifier

  1. « CA La Roche-sur-Yon-Agglomération », fiche signalétique de la Base nationale sur l’intercommunalité mise à jour le [lire en ligne].
  2. Code officiel géographique, « EPCI de CA La Roche-sur-Yon (248500589) », Géographie administrative et d’étude, mis à jour le sur le site de l’Institut national de la statistique et des études économiques [lire en ligne].
  3. « Arrêté no 09-DRCTAJ/3-738 portant transformation de la communauté de communes du Pays-Yonnais en communauté d’agglomération “La Roche-sur-Yon-Agglomération” », Recueil des actes administratifs de la préfecture de la Vendée, no 62,‎ , p. 12-13 (lire en ligne [PDF]).
  4. Claire Haubry et Marc Lambrechts, « Le Pays yonnais dit oui à la communauté d’agglo », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  5. « Agglo : “pourquoi ce nom ?” », Ouest-France,‎ 14-15 novembre 2009.
  6. « Chiffres-clés du territoire de l'intercommunalité. », sur le site de l'Insee (consulté le )
  7. Les densités de population sont calculées automatiquement dans un SIG en utilisant la surface géométrique de la commune, avec un niveau de précision du contour de 5 m tel qu'il ressort de l'export du découpage administratif au niveau communal (contours des communes) issu d'OpenStreetMap, et non la superficie cadastrale définie par l'Insee, qui est une donnée purement administrative. Des différences de classe peuvent ainsi éventuellement apparaître pour les communes qui se situent en limite de franchissement de seuil de classe.
  8. Séries historiques sur la population et le logement en 2016 - CA La Roche-sur-Yon-Agglomération (248500589)., sur le site de l'Insee (consulté le 17 septembre 2019)
  9. « Arrêté no 2019-DRCTAJ/PIFL-109 portant modification des statuts de la communauté d’agglomération “La Roche-sur-Yon-Agglomération” », Recueil des actes administratifs de la préfecture de la Vendée, no 17,‎ (lire en ligne [PDF]).
  10. « Arrêté no 15-DRCTAJ/3-678 portant établissement du nombre et répartition des délégués des communes membres de la communauté d’agglomération “La Roche-sur-Yon-Agglomération” au  », Recueil des actes administratifs de la préfecture de la Vendée, no 86,‎ (lire en ligne [PDF])
  11. « Les comptes des groupements à fiscalité propre : communauté d’agglomération La Roche-sur-Yon-Agglomération », 2011, sur le site de la base Alize [lire en ligne].
  12. « Les comptes des groupements à fiscalité propre : communauté d’agglomération La Roche-sur-Yon-Agglomération », 2012, sur le site de la base Alize [lire en ligne].
  13. « Les comptes des groupements à fiscalité propre : communauté d’agglomération La Roche-sur-Yon-Agglomération », 2013, sur le site de la base Alize [lire en ligne].
  14. « Les comptes des groupements à fiscalité propre : communauté d’agglomération La Roche-sur-Yon-Agglomération », 2014, sur le site de la base Alize [lire en ligne].
  15. « Les comptes des groupements à fiscalité propre : communauté d’agglomération La Roche-sur-Yon-Agglomération », 2015, sur le site de la base Alize [lire en ligne].
  16. « Les comptes des groupements à fiscalité propre : communauté d’agglomération La Roche-sur-Yon-Agglomération », 2016, sur le site de la base Alize [lire en ligne].
  17. Marc Lambrechts, « L’agglomération yonnaise se dote d’un logo », Ouest-France,‎ .
  18. « L’Agglomération affirme son Vendée Way of life », La Roche-sur-Yon-Agglomération Magazine, no 10,‎ octobre, nombre et , p. 9 (lire en ligne [PDF]).

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier