Ouvrir le menu principal

La Palma (chanteuse)

chanteuse française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Palma.

La Palma est une chanteuse française, née Marie Dalmazzo[réf. nécessaire] à Épinal en octobre 1896 et décédée en octobre 1979. Son père était un lutteur originaire de Marseille. Elle eut une brillante carrière entre les années 1920 et 1950 dans plusieurs salles parisiennes de l’époque.

ParcoursModifier

Elle fait ses débuts sous le nom de La Palma qu’elle se choisit en montant pour la première fois sur une scène, celle de l'Apollon, à Bordeaux[réf. nécessaire]. Elle se retrouve à Paris durant la Grande guerre pour aboutir à Marseille après la fin de celle-ci. Sa notoriété grandit dans tout le midi de la France, mais ne s’y limite pas puisqu’elle fait de fréquentes incursions à Paris pour y chanter avec le même succès. Sous l'occupation allemande, elle et son mari, Édouard Jalabert, directeur de l'Apollon, deviennent résistants et seront faits prisonniers. Après la guerre, elle ouvre un café à Marseille tout en se retirant peu à peu du spectacle.

Entre 1930 et 1933, « La Palma de L'Empire », comme certains[Qui ?] l’appelleront après son passage à L'Empire, enregistre quelques titres sur disque 78 tours, tels La Chaîne, La Glu, ou encore Je te veux cette nuit, Nous ne sommes pas faits l'un pour l’autre, Tu voudrais me voir pleurer (Bénech et Dumont) ou J'ai peur de savoir.

RéférencesModifier