Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

La Norma

station de sports d'hiver de la Savoie, France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Norma.

La Norma
Vue aérienne de la station.
Village de la station à 1 350 mètres d'altitude.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Localité Villarodin-Bourget et Avrieux
Site web www.la-norma.com
Géographie
Coordonnées 45° 12′ 08″ nord, 6° 41′ 56″ est
Massif Maurienne
Altitude 1 350 m
Altitude maximum 2 726 m
Altitude minimum 1 358 m
Ski alpin
Lié à -
Domaine skiable La Norma
Remontées
Nombre de remontées 13
Téléphériques 0
Funitels et funiculaires 0
Funitels et funiculaires 0
Télécabines 1
Télésièges 5
Téléskis 6
Fils neige 1 télécorde
Débit 11 769 (personnes/heure)
Pistes
Nombre de pistes 27
     Noires 2
     Rouges 11
     Bleues 7
     Vertes 7
Total des pistes 65 km
Installations
Nouvelles glisses
4
Ski de fond
Nombre de pistes 0
Total des pistes 0 km
Neige artificielle
Canons 121

Géolocalisation sur la carte : Savoie

(Voir situation sur carte : Savoie)
La Norma

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
La Norma

La Norma est une station de sports d'hiver française située en majeure partie sur la commune de Villarodin-Bourget dans le département de la Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Perchée à 1 350 mètres d'altitude sur un flanc sud de la vallée de la Haute-Maurienne dans la zone périphérique du parc national de la Vanoise, la station de la Norma est gérée par la communauté de communes Terra Modana depuis 2014.

Sommaire

GéographieModifier

LocalisationModifier

 
Vue de la pointe de la Norma (2 917 m) et la piste Norma II au sommet de la station.

Le domaine skiable de la station de la Norma est situé dans le massif du Mont-Cenis sur les communes de Villarodin-Bourget et d'Avrieux au sud-est du département de la Savoie.

La station culmine à 1 350 mètres d'altitude et le domaine s'élève jusqu'à 2 750 m au sommet de la piste noire Norma II, en contrebas de la pointe de la Norma (2 917 m). Les 700 hectares[1] de superficie du domaine sont situés sur le versant nord de la pointe, mais se présentent sur deux versants, nord-ouest et nord-est. Le versant nord-ouest est accessible par la télécabine du Mélezet (sommet de la station à 2 750 m) et le versant nord-est par le télésiège de la Repose (sommet à 2 500 m), lesquels sont reliés par des pistes-routes.

La quasi-totalité du domaine skiable est situé sur la commune de Villarodin-Bourget, celle d'Avrieux ne comptant que des segments des pistes de Sainte-Anne, de l’Arlette et du Clôt. Il est traversé en son centre par le ruisseau de Saint-Joseph (se jetant dans l'Arc en amont de Modane) et est également cerné par le ruisseau de Saint-Antoine à l'ouest (se jetant dans l'Arc à Modane) et le ruisseau (Nant) Sainte-Anne à l'est (se jetant dans l'Arc en amont d'Avrieux).

Accès à la station[2]Modifier

En voitureModifier

L'accès à la station de la Norma s'effectue par la route départementale 214 qui débute à l’intersection de la route départementale 1006 (ancienne route nationale 6) arrivant de Modane à l'ouest et du col du Mont-Cenis à l'est.

La station possédant l'avantage d'être située à faible distance de la route de la vallée et à seulement 350 m de dénivelé par rapport à Modane, la RD 214 menant à la station parcourt ainsi moins de 2 km et ne compte qu'une demi-douzaine de virages en lacets.

Le cœur de la station est en outre entièrement piéton, un parking couvert existant à l’entrée pour y faire stationner les véhicules[3].

En trainModifier

La station est accessible en navette depuis la gare de Modane

Nom de la stationModifier

La station tire son nom de la pointe sur laquelle est implanté le domaine skiable : la pointe de La Norma qui culmine à 2 917 mètres d'altitude.

HistoriqueModifier

Station intégrée aménagée à partir de 1971, la station de La Norma a été créée sur un vaste plateau arboré.

La stationModifier

Promotion et positionnementModifier

La station a obtenu plusieurs labels « Station Club » et « Nouvelles glisses »[4].

La stationModifier

 
Centre du village.

La station s'articule autour d'un village de maisons où se concentrent les commerces. Les autres constructions, qui ne dépassent pas 5 étages, présentent des bardages en bois sombre ou en pierres afin de mieux insérer les immeubles dans leur environnement. De même, l'alignement des bâtiments épouse l'alignement du relief.

En périphérie du village, le quartier des « chalets hollandais », composé d'environ 80 chalets couverts de bois, s'enfonce dans la forêt. De taille humaine, la Norma est une véritable station familiale. Le village est d'ailleurs interdit aux voitures.

Hébergement et restaurationModifier

En 2014, la capacité d'accueil de la station, estimée par l'organisme Savoie-Mont-Blanc, est de 5 487 lits touristiques répartis dans 871 établissements[Note 1]. Les hébergements se répartissent comme suit : 63 meublés ; 3 résidences de tourisme ; 1 hôtel ; 3 structures d'hôtellerie de plein air et 1 village de vacances[5].

Domaine skiable et gestionModifier

Le domaineModifier

 
Piste de l'Arlette face à la vallée.

Dominé par la pointe de la Norma, culminant à 2 917 m, le domaine skiable s'étend sur 700 hectares, entre 1 350 et 2 750 m, et compte 65 km de pistes (700 ha.), généralement entourées de sapins ou de mélèzes. Le dénivelé maximal est de 1 400 m.

La station est équipée de 13 remontées mécaniques (1 télécabine, 1 télésiège débrayable, 5 télésièges, 5 téléskis et 1 télécorde) et de 27 pistes (2 noires, 10 rouges, 6 bleues, 7 vertes), dont une est éclairée pour permettre la pratique du ski nocturne[6]. Une partie des pistes est constituée de longues pistes étroites servant de liaison entre les sous-domaines, ou permettant de relier le pied du domaine (de fait des routes forestières enneigées). La piste noire des Arcosses n'est pas damée, et nécessite de faire attention à la végétation qui pousse et est visible lorsque le niveau d'enneigement naturel est faible. Sur la partie sommitale du domaine, il est possible de pratiquer le ski freeride sur les pentes non boisées, notamment en dessous de la ligne du télésiège 4-places Norma II.

L'enneigement naturel de la station est complété par 121 enneigeurs permettant de couvrir plus de 80 % du domaine skiable.

Il est possible de pratiquer la luge sur une courte piste de 0,4 km directement au centre de la station.

Les remontées mécaniquesModifier

Depuis la station, les deux remontées mécaniques les plus modernes permettent de rejoindre le domaine d'altitude. Un télésiège 4-places débrayable, construit en 1984, part en direction du Plateau de la Repose à 1 815 m d'altitude. Un télécabine doté de cabines 4-places, construit en 1972, part quant à lui en direction du deuxième sous-domaine et arrive à 2 000 m d'altitude. De là partent quelques courts téléskis et des télésièges (en majorité des 3-places) construits dans les années 1980. Les arrivées des télésièges du Clot et de Norma II culminent à respectivement 2 486 et 2 726 m d'altitude.

La station est membre d'un regroupement de stations de ski, au travers de l'offre « Eski-Mo ». Il compte 5 stations reliées entre elles par bus, à savoir Valfréjus, Aussois, La Norma, Val Cenis Vanoise et Bonneval-sur-Arc, et compte au total près de 300 km de pistes.

GestionModifier

PatrimoineModifier

 
La station à l'arrivée de la télécabine, avec Modane visible à gauche.

La station abrite 2 chapelles chrétiennes : la chapelle Saint-Félix, près du village, et la chapelle Sainte-Anne, vers 1 800 m d'altitude, reconstruite dans les années 1970 après la destruction de celle qui avait permis la construction du barrage du Mont-Cenis.

En outre, le symposium de sculpture organisé chaque année, pendant près de 10 ans, a permis de doter la station de nombreuses sculptures modernes réalisées par des artistes venus du monde entier. Ces sculptures sont placées dans la station, le long de la route d'accès et sur le GR du chemin du petit bonheur[7].

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  • Marie-Claire Floret, « Villarodin-Bourget : La Norma », dans Collectif, 1000 ans d'histoire de la Savoie : La Maurienne, Évian-les-Bains, Cléopas, , 852 p. (ISBN 2-9522-4597-5), p. 493
  • Myriam Simon (ill. Christian Simon), Le grand air de La Norma : Le livre du 30e anniversaire, La Fontaine de Siloé, , 144 p. (ISBN 2-8420-6187-X, notice BnF no FRBNF38815487)

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. La structure Savoie Mont Blanc, pour ces données statistiques de capacité d'accueil en termes de lits touristiques d'une station ou d'une commune, additionne les établissements marchands, qui appartiennent au secteur de l'hôtellerie, et les hébergements non marchands, qui n'implique donc pas de transaction commerciale comme les résidences secondaires[5].

RéférencesModifier

  1. Maison du tourisme de La Norma, « Domaine skiable », sur la-norma.com (consulté le 24 février 2015)
  2. « Accès et transports | La Norma - station de ski familiale en Savoie, Maurienne, Alpes », sur www.la-norma.com (consulté le 5 juillet 2017)
  3. Maison du tourisme de La Norma, « Les points forts de La Norma », sur la-norma.com (consulté le 24 février 2015)
  4. « La Norma », sur site france-montagnes.com (consulté le 24 février 2015). France Montagnes est une association qui regroupe des acteurs du tourisme de montagne en France.
  5. a et b « La capacité d'accueil touristique en Savoie-Mont-Blanc », Observatoire, sur le site Savoie-Mont-Blanc - pro.savoie-mont-blanc.com, (consulté en janvier 2015) : « Les données détaillées par commune, et par station : nombre de structures, nombre de lits par type d'hébergements (fichier : Détail des capacités 2014, .xlsx) ».
  6. Brochure de la station.
  7. « Les Sentiers des Sculptures - Artistes multiples - La Norma (73) », sur Arts Plastiques dans les Paysages d'Auvergne -Rhône-Alpes / S-PASS Territoires (consulté le 23 mai 2018)