Ouvrir le menu principal

La Madone à l'œillet (Léonard de Vinci)

peinture de Léonard de Vinci
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Madone à l'œillet.
La Madone à l'œillet
Madonna of the Carnation Leonardo da Vinci.jpg
Artiste
Date
vers 1473
Type
Technique
huile sur bois
Dimensions (H × L)
62 × 47,5 cm
Mouvement
Collection
Collection de peintures de l'État de Bavière (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
N° d’inventaire
7779Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

La Madone à l'œillet est une peinture à l'huile de Léonard de Vinci peinte en 1473 environ. Elle est exposée à l'Alte Pinakothek de Munich, Allemagne.

CompositionModifier

Cette œuvre représente Marie, debout, avec un œillet à la main et l'enfant Jésus, attiré par la fleur, assis sur un coussin.

Les habits de la Vierge sont très ornementés, rappelant ceux d'une reine, et sont peints avec de nombreux détails. La coiffure est également très travaillée rappelant les études de la tête de Léda menées par le maître.

La figure de la Vierge semble ressortir de l'ombre de la pièce qui contraste avec le lumineux paysage qui apparaît au fond, à travers les fenêtres. Les montagnes de ce paysage semblent refléter la lumière du soleil. On peut noter, dans ce paysage, l'utilisation de la couleur et de la perspective, spécialités de Vinci.

AnalyseModifier

C'est l'une des premières œuvres de Léonard de Vinci et l'on peut noter l'influence du style de Verrocchio et de l'œuvre de Lorenzo di Credi.

OrigineModifier

Cette œuvre, qui compte parmi les premiers travaux individuels du jeune Léonard, est identifiée par Giorgio Vasari comme étant la Madonna della Caraffa. Témoin des collections du pape Clément VII, l’historien rapporte qu'elle « comporte une carafe remplie d’eau avec des fleurs à l’intérieur, où, en plus de la merveille de la vie, elle imitait la rosée de l’eau déposée par-dessus, de sorte qu’elle paraissait plus vivante que la vie »[1]. Effectivement, on peut apercevoir la dite carafe en bas, à droite.

DétailsModifier

SourcesModifier

RéférencesModifier