Ouvrir le menu principal

La France (film)

film de Serge Bozon (2007)
(Redirigé depuis La France (film, 2007))
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir France (homonymie).
La France
Réalisation Serge Bozon
Acteurs principaux
Pays d’origine France
Genre drame historique (avec parties chantées)
Durée 98 min[1]
Sortie 2007

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La France est un film français réalisé par Serge Bozon et sorti en 2007.

Sommaire

SynopsisModifier

Durant la Première Guerre mondiale, Camille, une jeune femme dont le mari combat au front, reçoit de celui-ci une brève lettre de rupture. Ébranlée, elle décide d’aller le rejoindre, mais, refoulée par le règlement de l’époque qui interdit aux femmes de se déplacer seules vers le front, elle n’a pas d’autre possibilité que de se travestir en homme pour pouvoir prendre la route à pied.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

TournageModifier

Le film a été tourné en 38 jours avec un budget de 1,4 million d'euros[2].

Autour du filmModifier

« J’avais l’impression que les chansons permettraient en effet de décupler un certain type d’émotions et de faire exister l’unité du groupe de manière plus émotive. Dans une chanson, la notion de groupe existe tout de suite de manière unitaire, ils n’ont pas besoin de raconter leur vie, de se dire qu’ils sont soudés depuis longtemps, etc., puisqu’ils chantent ensemble : la musique induit une fraternité de fait, « en action ». J’avais aussi l’impression que la piste romanesque initiale et cachée ensuite, puisque Camille ne peut parler à personne de son mari, de sa quête, resurgissait par les chansons de manière inattendue, puisque ce sont des chansons d’amour et du seul point de vue féminin. C'est-à-dire que ce sont des chansons d’amour du point de vue d’une femme qui, à chaque fois, racontent une rencontre amoureuse avec un homme étranger dans un pays étranger. Et ce n’est jamais le même soldat qui chante. Comme si les soldats avaient tous des dons musicaux cachés et qu’on ne pouvait pas anticiper jusqu’où la liste de ces dons pourrait aller. »

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Durée donnée sur la pochette du DVD.
  2. Didier Péron, « Une cinéphilie un peu décalée », Libération,‎ (lire en ligne).
  3. Extrait de son entretien avec Jean Douchet le à Paris pour le Groupement national des cinémas de recherche / CNC.

Liens externesModifier