La Dôle

sommet suisse

La Dôle
La Dôle vue de la pointe de Poêle Chaud
La Dôle vue de la pointe de Poêle Chaud
Géographie
Altitude 1 677 m[1]
Massif Jura
Coordonnées 46° 25′ 32″ nord, 6° 05′ 59″ est[1]
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Nyon
Géologie
Roches Calcaire
Type Crêt
Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud
(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
La Dôle
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
La Dôle

La Dôle est un sommet situé dans le sud-ouest du Jura vaudois en Suisse, culminant à 1 677 mètres[1] d'altitude. C'est après le mont Tendre le second plus haut sommet du Jura suisse.

ToponymieModifier

GéographieModifier

 
Carte topographique de la Dôle.

Il surplombe : au sud-est le sommet de La Barillette, la ville de Nyon, le lac Léman et offre une vue sur les Alpes, dont le mont Blanc ; au sud la ville et le canton de Genève ; au nord la frontière franco-suisse et le village des Rousses. La limite occidentale du parc naturel régional Jura vaudois passe par le sommet.

Le massif de la Dôle comporte un second sommet au nord-est, la pointe de Poêle Chaud, accessible via le col de Porte.

ClimatModifier

Normes climatologiques La Dôle (1670 m)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −5 −5,4 −3,6 −1,2 3,1 6,1 8,5 8,7 5,8 2,9 −2 −4,2 1,1
Température moyenne (°C) −2,6 −3 −1,1 1,5 6 9,3 11,9 11,7 8,5 5,5 0,5 −1,8 3,9
Température maximale moyenne (°C) 0,1 −0,4 1,6 4,7 9,7 13,2 15,9 15,7 12,1 8,7 3,3 0,9 7,1
Record de froid (°C)
date du record
−25,6
12/1/1987
−23,6
10/2/1986
−17,3
1/3/2005
−12,6
12/4/1986 13/4/1986
−9
3/5/1979
−3,5
2/6/2006
−0,3
12/7/1993
−0,2
30/8/1986
−3,2
25/9/2002
−9,3
28/10/2012
−20,3
27/11/2005
−19,5
19/12/2009 20/12/2009
−25,6
12/1/1987
Nombre de jours avec gel 27,4 25 24,3 18,3 6,7 1,5 0,1 0 1,8 8 19,8 25 157,9
Nombre de jours avec température maximale ≤ 0 °C 14,1 13,7 11,5 5,5 1 0 0 0 0 1,5 8,4 11,8 67,5
Nombre de jours avec température maximale ≥ 25 °C 0 0 0 0 0 0,2 0,3 0 0 0 0 0 0,5
Nombre de jours avec température maximale ≥ 30 °C 0 0 0 0 0,2 2,6 6,7 5,4 0,1 0 0 0 15
Ensoleillement (h) 114 116 137 141 152 178 205 192 161 139 109 99 1 744
Précipitations (mm) 175 149 160 128 155 148 137 137 154 181 169 195 1 888
dont neige (cm) 107,3 81,8 103,3 60,8 21 0,8 0 0 0,8 13 49,8 91,7 530,3
Record de pluie en 24 h (mm)
date du record
95
24/1/1984
119,2
7/2/1984
112,1
29/3/1987
66,1
6/4/1983
53,1
17/5/2007
67,1
21/6/2007
59
8/7/1996
67,9
13/8/2008
72,9
13/9/1993
86,2
26/10/2004
148,6
20/11/1991
126
9/12/1981
148,6
20/11/1991
dont nombre de jours avec précipitations ≥ 1 mm 12,7 11,4 12,9 12,7 14,9 12,5 11,7 11,3 10,5 12,6 12,4 13,3 148,9
Humidité relative (%) 74 75 79 81 82 82 80 80 83 79 77 78 79
Nombre de jours avec neige 10,4 9,2 11,1 8 3,2 0,3 0 0 0,3 3,1 6,8 9,4 61,8
Source : www.meteosuisse.ch (normes 1981-2010), Météo-climat (records)


AccèsModifier

Outre les sentiers de randonnées pédestres, la face nord-ouest est équipée d'un télésiège débrayable inauguré en 2007 et de plusieurs téléskis. Elle est parcourue de pistes de ski alpin. Un téléphérique d'exploitation non ouvert au public dessert le sommet sur l'autre versant depuis le chalet de La Dôle, il donne accès aux bâtiments coiffant le sommet.

ActivitésModifier

Télécommunications et radarsModifier

La Dôle est un centre de télécommunications important et stratégique, relais, avec La Barillette (télévision, radio, UER, télécommunications). Le sommet est également coiffé d'un radar de contrôle du trafic aérien et une station météorologique comprenant un radar météorologique, dont le premier, alors encore analogique, a été mis en service dans les années 1960. En 2013, un nouveau radar météorologique remplace celui installé en 1995, il s'agit de la 4e génération de radar météorologique de MétéoSuisse[2].

Le plus grand des radômes renferme un radar pour le contrôle de la circulation aérienne exploité par Skyguide. Le second protège l'un des cinq radars météorologiques de MétéoSuisse.

Domaine skiableModifier

EspaceDôle
 
Station sommitale du télésiège de La Dôle
Administration
Pays   Suisse
Canton   Vaud
District Nyon
Communes Gingins, Chéserex, Saint-Cergue et La Rippe
Site web teledole.ch
Géographie
Coordonnées 46° 26′ 19″ nord, 6° 04′ 57″ est
Massif Massif du Jura
Altitude 1 048 m
Altitude maximum 1 663 m
Altitude minimum 1 040 m
Ski alpin
Lié à Les Jouvencelles (France)
Domaine skiable Télé-Dôle
Remontées
Nombre de remontées 13
Télésièges 1
Téléskis 11
Fils neige 1
Pistes
Nombre de pistes 23
Noires 2
Rouges 5
Bleues 16
Total des pistes 21 km
Ski de fond
Total des pistes 40 km
Géolocalisation sur la carte : Suisse
 
 

La Dôle accueille également sur ses pentes la partie helvétique de la station de ski franco-suisse Jura-sur-Léman, un domaine commun de la région de Nyon et de la station des Rousses.

La Dôle

Les pistes de la Dôle sont situées entre 1 230 et 1 663 mètres d'altitude, sur des pentes accessibles à des skieurs de différents niveaux. Pour accéder en hiver depuis la Suisse à ce sous-domaine offrant près de 14,7 km de pistes, il est nécessaire de parcourir près de 12 km depuis Saint-Cergue, de quitter le territoire suisse au niveau du village de La Cure, puis de bifurquer immédiatement en direction du col de la Faucille et du parking des Dappes. La route d'accès est située sur le territoire français alors que le domaine skiable et les remontées mécaniques (Télé-Dôle SA, société appartenant à la région de Nyon) sont sur le territoire suisse[3].

 
Domaine skiable de La Dôle

Du fait de son altitude relativement élevée, le domaine skiable garde un niveau d'enneigement suffisant pour la pratique du ski plus longtemps dans la saison que celui du village de Saint-Cergue, ce qui lui permet de rester ouvert en général jusqu'à la fin mars.

Le télésiège 4-places débrayable Dappes-Dôle, construit en 2006, relie les abords du sommet depuis le bas des pistes à une centaine de mètres du parking. Il dessert les pistes présentant le plus fort dénivelé total, relativement plus pentues sur leur partie supérieure qu'à l'arrivée au bas des pistes. La plus longue piste s'étale sur 2,5 kilomètres. Les pistes imposent parfois de pousser sur les bâtons pour atteindre leur début. Sur les extrémités nord et sud du domaine, des téléskis complètent l'offre, avec des pistes plus courtes: Couvaloup, Valdappes, Reculet, Leseneys, et Tabagnoz.

Ce versant suisse est relié avec le massif français des Tuffes, situé de l'autre côté de la vallée des Dappes, avec des pentes relativement plus faciles. Depuis fin 2020, le télésiège débrayable 6-places Dappes-Tuffes complète la liaison entre les massifs suisse et français. Les massifs du Noirmont et de la Serra complètent l'offre de Jura sur Léman. Au total, ce sont 54 pistes et 29 remontées qui sont proposées.

Village Saint-Cergue

De l'autre côté de la Dôle, le domaine de Saint-Cergue est implanté aux abords immédiats du village, entre 1 040 et 1 183 mètres d'altitude. Trois pistes relativement courtes et faciles sont desservies par deux téléskis et un fil-neige. Il est possible de relier le sommet du téléski Corps de garde depuis le sommet du téléski du Bois de Saint-Cergue, via la piste Forestière, relativement plate. La pratique du ski nocturne est possible de 18 h à 21 h 30 du mardi au samedi, sur les deux pistes éclairées. Ce site est directement géré par Télé-Dôle.

Col de la Givrine

Il est situé à mi-chemin entre Saint-Cergue et le sous-domaine de la Dôle. Il est constitué d'un unique téléski, qui dessert entre 1 177 et 1 205 mètres d'altitude une piste pour débutants. Du fait d'un terrain relativement plat, la pratique du ski de fond ou de la ballade y apparaît nettement plus répandue.

Dans la cultureModifier

En 1779, Goethe découvrit la vue depuis la Dôle et rédigea dans son carnet de voyages : « Il n’y a pas de termes pour exprimer la beauté et la grandeur de ce spectacle ».

 
Vue depuis le sommet de la Dôle vers le sud-est.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c La Dôle sur Swisstopo.
  2. MétéoSuisse met en service un nouveau radar sur la Dôle, 21 janvier 2013, communiqué de presse du l'Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse.
  3. Skilift Reculet sur Swisstopo.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier