Ouvrir le menu principal

Saint-Cergue

commune suisse
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Saint-Cergues.

Saint-Cergue
Saint-Cergue
Le bâtiment administratif de Saint-Cergue
Blason de Saint-Cergue
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Nyon
Localité(s) La Cure
Communes limitrophes Arzier-Le Muids, Givrins, Trélex, Gingins, Les Rousses
Syndic Pierre Graber
NPA 1264 Saint-Cergue
1265 La Cure
N° OFS 5727
Démographie
Gentilé Saint-Cerguois
Population
permanente
2 583 hab. (31 décembre 2018)
Densité 106 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 26′ 45″ nord, 6° 09′ 29″ est
Altitude 1 048 m
Superficie 24,28 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Saint-Cergue
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Saint-Cergue

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Saint-Cergue

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Saint-Cergue
Liens
Site web www.st-cergue.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Saint-Cergue est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de Nyon.

GéographieModifier

Le centre de Saint-Cergue est situé à 11 km à vol d'oiseau de Nyon, chef-lieu de district. La superficie du territoire communal est de 2 426 ha.

Le territoire communal est situé sur la route du col de la Givrine sur une section du Haut Jura Vaudois.

En 2000, 6 % du territoire sont constitués de terrains constructibles et 65 % de forêts ; 28 % sont consacrés à l'agriculture et 1 % improductifs.

Les communes voisines de Saint-Cergue sont Arzier-le-Muids, Givrins, Trélex et Gingins dans le canton de Vaud, ainsi que Les Rousses en France voisine.

Lieux-dits et villagesModifier

Sur le territoire communal sont situés nombre de lieux-dits et villages, dont La Cure (depuis 1862 et l'accord sur la vallée des Dappes), Guinfard, La Givrine, Couvaloup et le village de Saint-Cergue.

HistoireModifier

La région appartient dès 1110 à l'abbaye de Saint-Claude, qui l'inféode en 1279 aux sires de Thoire-Villars. Leur château fort, bâti vers 1299, est détruit lors de la Guerre de Bourgogne. En 1350, l'abbaye cède l'avouerie aux Chalon et accorde des franchises aux bourgeois sept ans plus tard[3].

TourismeModifier

 
Couvaloup de St-Cergue

La commune offre plusieurs pistes de ski, en particulier au col de la Givrine et sur les pentes de la Dôle où une piste est équipée pour le ski nocturne. La commune possède également un terrain de swin golf et fait partie du parc jurassien vaudois.

PopulationModifier

Évolution de la population
Année Population
1764 171
1850 362
1900 376
1950 409
1980 541
2000 1601

Les habitants sont francophones à 90,3 %, italophones à 2,2 % et germanophones à 2,2 %.







TransportModifier

Personnalités liées à la communeModifier

RéférencesModifier

  1. « Population résidante permanente au 31 décembre, nouvelle définition, Vaud », sur Statistiques Vaud (consulté le 25 juillet 2019)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. Germain Hausmann, « Saint-Cergue » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .

Liens externesModifier


Sur les autres projets Wikimedia :