Ouvrir le menu principal

La Condamine (Monaco)

quartier de Monaco
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Condamine.

La Condamine
La Condamine (Monaco)
La Condamine et Port Hercule (port de Monaco) vus du Rocher de Monaco, avec Monte-Carlo en arrière-plan. Sur et autour des quai et boulevard Albert-Ier, on peut voir les préparatifs du Grand Prix de Monaco de Formule 1 2006 (stands, rails de sécurité, tribunes, panneaux, passerelles, etc.).
Administration
Pays Drapeau de Monaco Monaco
Géographie
Coordonnées 43° 44′ 05″ nord, 7° 25′ 18″ est
Superficie 29,5843 ha = 0,295 843 km2
Site(s) touristique(s) Port Hercule
Transport
Bus CAM - lignes : 1, 2, 4, 5, 6
Localisation
Localisation de La Condamine

Géolocalisation sur la carte : Monaco

Voir sur la carte administrative de Monaco
City locator 14.svg
La Condamine

La Condamine (en monégasque A Cundamina) est le quartier commerçant de Monaco situé entre le Rocher (Monaco-Ville) à l’ouest et Monte-Carlo à l’est, c’est-à-dire derrière le port Hercule.

Ce quartier est célèbre pour être le lieu de départ et d’arrivée du Grand Prix automobile de Monaco.

La Condamine est divisée en quatre quartiers : la Condamine, Jardin exotique, les Moneghetti et le Ravin de Sainte-Dévote.

Sommaire

ToponymieModifier

Du bas latin *condominium[1] désignant au Moyen Âge une terre, proche du château, réservée au seigneur et exempte de droits[1], ou quelquefois un terroir soumis à deux seigneurs.

HistoireModifier

La constitution monégasque de 1911 crée trois communes : la Condamine est alors une des trois communes de la principauté. C'est là que meurt Fernand Forest en 1914. Une commune unique est réinstituée en 1918.

GéographieModifier

Le quartier occupe un vallon que franchissait le viaduc du chemin de fer (aujourd’hui la voie ferrée passe en tunnel) devenu routier et reliant le quartier et Monte-Carlo.

Lieux et monumentsModifier

LégendeModifier

Sainte Dévote fut martyrisée en Corse au IIIe siècle. Suivant la tradition, la barque qui devait transporter son corps vers la terre africaine, fut prise dans la tempête, une colombe la guida alors vers la rive européenne et aborda à Monaco. Au Moyen Âge, les reliques de la sainte furent volées et emportées en barque[2]. Mais, les malfaiteurs ayant été rejoints, leur barque fut brûlée. C’est l’origine de la cérémonie qui se célèbre le 26 janvier de chaque année et au cours de laquelle on brûle une barque sur le parvis de l’église votive. Le lendemain a lieu une imposante procession.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Ribeyrolle et condamine | Etymologie-occitane », sur www.etymologie-occitane.fr (consulté le 30 mai 2019)
  2. « Un petit tour au Ravin de Sainte-Dévote », sur www.monaco-gate.com (consulté le 30 mai 2019)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier