LEO Express

compagnie ferroviaire tchèque

LEO Express
Logo de LEO Express
illustration de LEO Express

Création 2010

Forme juridique Société par actions
Siège social Prague
Drapeau de République tchèque République tchèque
Actionnaires LEO Express (d) (0,8 ), Rockaway Capital (d) (0,01 ) et Martin Burda (d) (0,14 )[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Direction Leoš Novotný
Site web www.le.cz

Localisation République tchèque
Pologne
Écartement des rails Standard UIC (1 435 mm)

LEO Express est une entreprise de transport ferroviaire exploitant des services voyageurs en République tchèque.

Rame Stadler Flirt LEO Express.

ServicesModifier

République tchèqueModifier

LEO express lance un service d'essai entre Prague - Ostrava - Bohumin le , avec une mise en service envisagée pour le [2]. En raison de problèmes techniques, la mise en service ne se fera finalement que le [3] à raison de neuf trains par jour entre Prague et Bohumín, avec desserte de Pardubice, Olomouc et Ostrava.

Durant ses six premiers mois d'activité, la compagnie transporte près de 400000 passagers[4].

PologneModifier

En , l'entreprise candidate pour circuler en Pologne sur les axes Katowice/CracovieVarsovie et VarsoviePoznańSzczecin[5]

Matériel roulantModifier

En 2010, LEO Express commande cinq Stadler Flirt à cinq caisses[6]. La première rame est livrée le [7].

En 2016 est annoncé l'achat à CRRC pour un montant de 20 millions d'euros, de trois trains pouvant atteindre la vitesse commerciale de 160 km/h. La livraison du premier train est prévue pour mi-2018[8].

Notes et référencesModifier

  1. rapport annuel, consulté le  
  2. (en) « LEO Express carries first passengers », (consulté le 5 aout 2013)
  3. (cs) « Leo Express vyřešil problémy s vlaky, od pátku spustí plný provoz », sur iDNES, (consulté le 5 aout 2013)
  4. (en) Keith Barrow, « Leo Express carries 400,000 passengers in first six months », (consulté le 5 aout 2013)
  5. (en) « LEO Express enters Polish market », (consulté le 5 aout 2013)
  6. (en) « First Leo Express train handed over », (consulté le 5 aout 2013)
  7. (cs) Josef Petrák, « LEO Express převzal od výrobce první jednotku FLIRT », (consulté le 5 aout 2013)
  8. Valérie Collet, « Le géant chinois du rail vend ses premiers trains en Europe », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 1er octobre 2020).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier