L'École de la beauté

film de Erle C. Kenton, sorti en 1934
(Redirigé depuis L’École de la beauté)
L’École de la beauté
Titre original Search for Beauty
Réalisation Erle C. Kenton
Scénario Claude Binyon, David Boehm, Frank Butler, Sam Hellman, Maurine Dallas Watkins
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie musicale
Durée 78 minutes
Sortie 1934


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L’École de la beauté (Search for Beauty) est un film pré-code en noir et blanc réalisé par Erle C. Kenton, sorti en 1934.

SynopsisModifier

Pendant les Jeux olympiques d'été de 1932 à Los Angeles, des escrocs (James Gleason, Robert Armstrong et Gertrude Michael), convainquent les meilleurs athlètes de soutenir leur magazine de santé et de fitness. Afin de faire un formidable coup publicitaire, ils organisent une compétition internationale. Dans ce but, ils envoient l'un des athlètes sponsor, Don Jackson (Buster Crabbe) trouver les athlètes et obtenir leur consentement pour figurer dans le magazine...

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

CommentaireModifier

  • Sorti trois mois avant l’application du Code de censure de Hollywood (en mai 1934), L’École de la beauté, sous couvert d'hymne à la santé physique, à l'exercice et à la jeunesse, est en réalité prétexte à l'érotisme, avec des scènes osées pour l'époque. On peut y voir notamment : des plans rapprochés sur les fesses dans le vestiaire des hommes ; des femmes montrant leur entre-jambe (en lingerie et maillot de bain) ; des dizaines d'hommes et de femmes courant tout au long du film en maillot de bain très ajusté et très révélateur ; des hommes reluquant avec lubricité les femmes court vêtues ; et la plus choquante des scènes : celle où Gertrude Michael zoome avec des jumelles sur les parties génitales de Buster Crabbe en maillot de bain.
  • Il est intéressant de noter que ce défilé de la jeunesse, de l'athlétisme et du fitness dans les États-Unis de 1934, préfigure la propagande nazie telle que la véhiculera la photographe et réalisatrice allemande Leni Riefenstahl dans son film Les Dieux du stade tourné lors de Jeux olympiques d'été de 1936 à Berlin. Il faut dire que L’École de la beauté s'inspire directement du Mouvement Santé et Fitness créé et promu par Bernard MacFadden dans l'Amérique des années 1930, un mouvement qui s'est vite étendu à l'international.

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier