L'Homme de Kiev (roman)

livre de Bernard Malamud

L'Homme de Kiev (titre original : The Fixer) est un roman de l'écrivain américain Bernard Malamud, publié en 1966.

L'Homme de Kiev
Auteur Bernard Malamud
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Roman
Version originale
Langue Anglais américain
Titre The Fixer
Éditeur Farrar, Straus and Giroux
Lieu de parution New York
Date de parution
Version française
Traducteur Gérard et Solange de Lallène
Éditeur Seuil
Collection Cadre Vert
Lieu de parution Paris
Date de parution
Type de média Livre papier
ISBN 978-2-02001-527-1
Chronologie

RésuméModifier

L'Homme de Kiev relate l'histoire de Yakov Bok, inspirée de celle de Menahem Mendel Beilis, un Juif russe accusé injustement en 1911 d'avoir tué un jeune garçon chrétien pour de supposés « rituels juifs » (voir Diffamation du sang) desquels la communauté juive était fréquemment accusée à travers l'antisémitisme des siècles.

Réception critiqueModifier

La famille de Beilis reproche à Malamud d'avoir présenté Menahem Beilis et son épouse Esther de façon mensongère et dégradante[1]. Malamud lui répond que son livre « ne cherche pas à dépeindre Mendel Beilis ou sa femme », et qu'effectivement, ils ne ressemblent pas aux héros de son livre.

Néanmoins, la confusion entre les personnes (Beilis) et les personnages (Yakov Bok) s'opère dans les esprits à la fin du XXe siècle[2], d'autant que de l'ouvrage de Malamud, le cinéaste américain John Frankenheimer tire en 1968 le film L'Homme de Kiev, avec Alan Bates et Dirk Bogarde.

ÉditionsModifier

Édition originale américaine
Éditions françaises

Adaptation cinématographiqueModifier

Notes et référencesModifier

  1. Beilis, Mendel. Blood Libel: The Life and Memory of Mendel Beilis, éd. Jay Beilis et al. (2011), p. 229
  2. Lindemann, Albert S., “Beilis Case,” in Antisemitism: A Historical Encyclopedia of Prejudice and Persecution, éd.Richard S. Levy (2005), p. 63

Liens externesModifier