Korosten

ville d'Ukraine

Korosten
(uk) Коростень
Blason de Korosten
Héraldique
Drapeau de Korosten
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Oblast Flag of Zhytomyr Oblast.svg Oblast de Jytomyr
Raïon Korosten
Maire Volodymyr Moskalenko
Code postal 11500 — 11503
Indicatif tél. +380 4142
Démographie
Population 62 285 hab. (2021)
Densité 1 840 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 57′ nord, 28° 39′ est
Altitude 171 m
Superficie 3 385 ha = 33,85 km2
Divers
Fondation 705
Statut Ville depuis 1926
Ancien(s) nom(s) Ikorosten
Localisation
Géolocalisation sur la carte : oblast de Jytomyr
Voir sur la carte topographique de l'oblast de Jytomyr
City locator 14.svg
Korosten
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
Voir sur la carte administrative d'Ukraine
City locator 14.svg
Korosten
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
Voir sur la carte topographique d'Ukraine
City locator 14.svg
Korosten

Korosten (en ukrainien et en russe : Коростень; en polonais : Korosteń) est une ville de l'oblast de Jytomyr, en Ukraine, et le centre administratif du raïon de Korosten. Sa population s'élève à 62 285 habitants en 2021.

GéographieModifier

Korosten est située sur la rivière Ouj, à 78 km au nord de Jytomyr et la gare de Korosten la relie au réseau ferré ukrainien.

HistoireModifier

La fondation de la ville remonte au début du VIIIe siècle. Elle est entourée d’une enceinte en bois et s’appelle alors Iskorosten, qui signifie littéralement « ville de murs en écorce ». Elle est mentionnée pour la première fois en 914 comme la capitale de la tribu slave des Drevliens. Après le refus des Drevliens de payer un tribut supplémentaire au prince Igor de Kiev, ils capturent ce dernier et le tuent de manière cruelle.

 
Le Knyal Maz Develien, opposant d'Olga.

Sa veuve Olga se venge des Drevliens et fait incendier Iskorosten en 945. La ville et les terres environnantes font ensuite partie de la Rus' de Kiev. En 1240, Iskorosten est détruite par les Mongols. Elle est prise en 1370 par le Grand-duché de Lituanie.

 
Ikorosten reconstitué, classée[1].

En 1589, Ikorosten reçut le statut de ville. Entre 1649 et 1667, elle fait partie de l'État cosaque de Bogdan Khmelnitski, mais retomba ensuite sous la domination polonaise. En 1795, elle passe sous la domination de l'Empire russe, mais c'est une petite ville de province sans importance.

La construction du chemin de fer KievKovel, en 1902, transforme la situation de la ville. Elle est renommée Korosten en 1917. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville est occupée par l’Allemagne nazie du au . Les forêts des environs servent de refuge à de nombreux partisans, qui multiplient les actions de sabotage contre les forces d’occupation. Les représailles menées contre la population civile par les Waffen SS sont particulièrement brutales. En 1945, Korosten est complètement détruite.

En 1986, la population de Korosten (située à environ 50 km de la zone interdite) est fortement affectée par la catastrophe de Tchernobyl.

PopulationModifier

Recensements (*) ou estimations de la population[2] :

Évolution démographique
1923* 1926* 1939* 1959* 1970* 1979*
8 67811 99430 80638 04155 76765 333
1989* 2001* 2010 2011 2012 2013
72 36766 66965 44265 37265 63465 503
2021 - - - - -
62 285[3]-----

Lieux d’intérêtModifier

Notes et référencesModifier

  1. numéro : 18-107-0108
  2. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 », sur pop-stat.mashke.org(uk) « Office des statistiques d'Ukraine : population au 1er janvier 2010, 2011 et 2012 », sur database.ukrcensus.gov.ua« Office des statistiques d'Ukraine : population au 1er janvier 2011, 2012 et 2013 », sur database.ukrcensus.gov.ua
  3. (uk + en) Service des statistiques publiques d'Ukraine, Чисельність наявного населення України на 1 січня 2021 [« Population présente en Ukraine au  »] (Publication statistique), Kiev,‎ , 50 p.
  4. numéro : 18-107-5003
  5. numéro : 18-107-0086
  6. numéro : 18-107-0105
  7. numéro : 18-107-0044
  8. numéro : 18-107-0103
  9. numéro : 18-107-0013
  10. numéro : 18-107-0006
  11. numéro : 18-107-0082

Liens externesModifier