Korongo Airlines

Korongo Airlines
Logo de cette compagnie
AITAOACIIndicatif d'appel
ZCKGOCONGOSTAR
Repères historiques
Date de création 15 décembre 2009
Généralités
Basée à Aéroport international de Lubumbashi
Taille de la flotte 3
Siège social Lubumbashi, République démocratique du Congo
Société mère Brussels Airlines (100 %)
Dirigeants

George Forrest, président du conseil de gérance;

Christophe Allard, CEO
Site web flykorongo.com


Korongo Airlines sprl était une compagnie aérienne basée à Lubumbashi, République démocratique du Congo, qui effectuait des vols réguliers de passagers. Le projet de compagnie aérienne était une coentreprise (joint venture) entre Brussels Airlines et la multinationale belge Groupe George Forrest International, avec la pleine assistance de Lufthansa. Korongo signifie cigogne en swahili.

Les premiers vols commerciaux (de Lubumbashi vers Kinshasa et Johannesburg) ont été lancés le [1]. Mbuji-Mayi a été inclus dans le réseau fin comme escale entre Kinshasa et Lubumbashi. Korongo Airlines avait pour vocation de relier la Province du Katanga (RDC) avec les autres centres économiques congolais ainsi que la sous-région, l’Europe, les États-Unis et l’Asie via Lubumbashi, Kinshasa et Bruxelles. Le , les actionnaires ont décidé de cesser les activités et de dissoudre la société.

HistoriqueModifier

airDCModifier

 
Le Boeing 737-300 de Korongo Airlines

Les efforts de Brussels Airlines pour établir une filiale en République démocratique du Congo, une ancienne colonie belge, remontent à , en coopération avec Hewa Bora Airways. Une coentreprise appelée airDC fut créée dans le but de lancer des vols commerciaux au départ de Kinshasa Airport en 2008[2],[3]. Ce projet ne s'est jamais concrétisé, bien que deux BAe 146-200 de Brussels Airlines aient été peints aux couleurs de la nouvelle compagnie.

Nouveaux partenairesModifier

Le , Brussels Airlines annonçait l'abandon du projet airDC et le lancement de Korongo Airlines, avec un financement initial de 10 millions d'euros[4],[5]. Korongo Airlines appartient pour 70 % à une holding (lui-même propriété à 50,5 % de Brussels Airlines et à 49,5 % de George Forrest International), avec les 30 % restants aux mains d'investisseurs congolais. La société a été officiellement enregistrée le et a officiellement pris l'air au printemps 2012 ().

Le Brussels Airlines annonce reprendre les 50,5 % restant donc cette dernière devient l'unique actionnaire

Cessation d'activités (reprise le 18 septembre 2015)Modifier

Le , les actionnaires ont décidé de cesser les activités et de dissoudre la société en raison du taux d'occupation insuffisant, malgré un taux de remplissage moyen de 70%, et de la concurrence accrue avec l'apparition de la compagnie gouvernementale Congo Airways[6].

Le Brussels Airlines annonce vouloir continuer les opérations et racheter la totalité de la société et la compagnie est toujours active à ce jour

FlotteModifier

La flotte de Korongo Airlines se composait des avions suivants, livrés par Brussels Airlines qui les destinait initialement à la flotte de airDC[1] :

Flotte de Korongo
Avion Total Immatriculation Passagers
(Business/Economy)
Boeing 737-300
3
OO-LTM
126 (12/114)

Cet avion, ainsi que les BAe146 OO-DJJ et OO-MJE maintenant retirés du service, sont peints aux couleurs de Korongo Airlines.

Les avions de Korongo Airlines étaient entretenus par Brussels Airlines, parce que l'Union européenne a décidé d'imposer une interdiction à toutes les compagnies aériennes ayant un support technique en République démocratique du Congo. Par conséquent, Brussels Airlines a confirmé en la signature d'un contrat avec George Forrest pour construire un hangar de maintenance à l'aéroport international de Lubumbashi. Le , Korongo Airlines a été ajouté à la liste noire de l'UE[7].

DestinationsModifier

Nationales :

Internationales :

Liens externesModifier

RéférencesModifier