Konstantin Raïkine

acteur soviétique et russe
Konstantin Raïkine
Description de cette image, également commentée ci-après
Konstantin Raïkine en 2017
Nom de naissance Konstantin Arkadievitch Raïkine
(Константи́н Арка́дьевич Ра́йкин)
Naissance (70 ans)
Léningrad (URSS)
Nationalité Drapeau de l'URSS Soviétique
Drapeau de la Russie Russe
Profession Acteur
Films notables Neudacha Puaro

Konstantin Raïkine, de son vrai nom Konstantin Arkadievitch Raïkine (Константи́н Арка́дьевич Ра́йкин), est un acteur soviétique et russe né le à Léningrad (URSS)[1].

Directeur de la troupe Satiricon, il est connu pour mettre en scène des pièces d'avant-garde[2].

BiographieModifier

Konstantin Raïkine est le fils du célèbre acteur de comédie Arkadi Raïkine. Konstantin ne voulait pas être acteur comme son père, il préfère se plonger dans le domaine des sciences et des mathématiques, remportant quelques prix. Il étudie dans une école de physique et mathématique, se préparant à intégrer l'Université d'État Jdanov de Léningrad pour obtenir un diplôme de biologie. Mais juste avant d'aller à l’université, il change d'avis et passe le concours d'entrée de l'Institut d'art dramatique Boris Chtchoukine de Moscou[3]. Il est admis dans la classe de Youri Katine-Iartsev.

En 1971, après ses études, il rejoint la troupe du Théâtre Sovremennik à Moscou[1]. Son père est alors le directeur artistique du Théâtre des variétés et des miniatures à Léningrad. Il joue Solange dans Les Bonnes de Jean Genet, Cyrano dans Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand ou encore Macheath dans L'Opéra de quat'sous de Bertolt Brecht[4]. Dix ans plus tard, en 1981, en quête de liberté artistique, il rejoint la troupe de son père et les deux jouent côte à côte. Après le décès de Raïkine Senior en 1987, Konstantin prend sa suite et renomme la troupe en Théâtre Satiricon - Arkadi Raïkine[3],[4].

Konstantin Raïkine est aussi un acteur de télévision et de cinéma. Il est connu pour ses rôles dans Beaucoup de bruit pour rien, mis en scène et réalisé par Samson Samsonov (1973)[5],[6],[7],[8], Truffaldino iz Bergamo de Vladimir Vorobyov (1977)[9], et pour avoir incarné Hercule Poirot dans le téléfilm Neudacha Puaro de Sergei Ursuliak en 2002[2].

Il a reçu de nombreuses récompenses pour son travail, dont le Masque d'or. Depuis 2001, il est professeur au Théâtre d'art de Moscou. Il fait également partie du Conseil d'Art et de Culture du Président russe[2].

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « Actors and Parts », Soviet Life, nos 268 à 279,‎ (lire en ligne)
  2. a b et c (en) Smorodinskaya, Encyclopedia of Contemporary Russian Culture, Routledge, , 792 p. (ISBN 978-1-136-78785-0 et 1-136-78785-2, lire en ligne)
  3. a et b (en) Karina Ivashko, « Konstantin Raikin: you can't escape destiny », sur voiceofrussia.com,
  4. a et b (en) « Konstantin Raikin Arkadevich », sur persona.rin.ru
  5. (en) Alan Goble, The Complete Index to Literary Sources in Film, Walter de Gruyter, , 1039 p. (ISBN 978-3-11-095194-3, lire en ligne), p. 420
  6. (en) Alexander Prokhorov et Elena Prokhorova, Film and Television Genres of the Late Soviet Era, New York/London/Oxford, Bloomsbury Publishing USA, , 240 p. (ISBN 978-1-5013-2409-3, lire en ligne), p. 210
  7. (en) Stanley Wells, Shakespeare Survey, vol. 39, Cambridge University Press, , 272 p. (ISBN 978-0-521-52377-6, lire en ligne)
  8. (en) Shakespeare and the Moving Image : The Plays on Film and Television, Cambridge University Press, , 266 p. (ISBN 978-0-521-43573-4, lire en ligne)
  9. « Truffaldino iz Bergamo », sur cinemur.fr

Liens externesModifier