Kolovrat (symbole)

Le kolovrat (slovène, bosnien et croate kolovrat, polonais kołowrót, biélorusse колаўрат, ukrainien коловорот, russe, bulgare et serbe коловрат/kolovrat) est un symbole de la mythologie slave, signifiant « roue tournante » : de kolo « la roue » et vrat « tourner ».

Kolovrat

Le symbole du kolovrat était dédié au dieu slave du feu et de la metallurgie: Svarog (biélorusse, russe et ukrainien Сварог) équivalent de l’Héphaïstos méditerranéen[1]. Le kolovrat a parfois été rapproché à tort de la swastika ou swarzyca[2].

Au Moyen Âge, l’utilisation du kolovrat pour la décoration était encore très fréquente en Europe orientale, malgré la christianisation. Ce symbole apparaît sur la poterie dès la préhistoire (civilisation du Bas-Danube) et l’antiquité (chez les Daces et les Sarmates dans les actuelles Valachie, Moldavie et Ukraine) où les Slaves arrivèrent au VIe siècle[3]. À cette période, le kolovrat était souvent utilisé comme ornement d’ustensiles rituels et d’urnes funéraires contenant les cendres des défunts.

Durant la Renaissance, le kolovrat, aussi appelé « roue de Svarog » chez les Slaves et « roue solaire » chez les Roumains, disparut progressivement des ustensiles et des poteries, mais continua à être utilisé par ces peuples comme motif décoratif dans la tradition populaire des œufs de Pâques peints ou pysanki. Depuis la fin du XXe siècle, les protochronistes slaves et roumains, notamment les néo-païens, utilisent le kolovrat comme symbole de leurs identités ethniques qu’ils font remonter à la préhistoire[4].

Notes et référencesModifier

  1. (ru) Vladimir Plakhotnyuk, Kolovrat-Historical Roots-Collection of articles, Ruskolan.xpomo.com.
  2. (ru) Vladimir Nikolaevich. La Swastika, Klk.pp.ru.
  3. (en) Swastika - Folk culture / Slavic.
  4. (ru) Swastika (Kolovrat) - origine historique, Distedu.ru.