Klesia

groupe paritaire de protection sociale à but non lucratif
Klesia
Création 4 juillet 2012
Forme juridique Association déclarée
Slogan Protection et innovation sociales
Siège social 4, Rue Marie-Georges-Picquart, Paris 75017
Drapeau de France France
Direction Christian Schmidt de La Brélie (directeur général)
Activité Retraite complémentaire, complémentaire santé, prévoyance, action sociale
Effectif 3 200
Siren 752 610 147
Site web www.klesia.fr

Chiffre d'affaires 10,9 milliards d’euros

Klesia est un groupe paritaire de protection sociale à but non lucratif. Il est issu de la fusion, le , des groupes Groupe Mornay et D&O[1], avec le statut d'association régie par la loi du 1er juillet 1901.

Les secteurs d’activité de Klesia sont la couverture santé complémentaire, la prévoyance et la retraite complémentaire.

Dès sa création, Klesia se classe 15e assureur de personnes[2]. Il a réalisé, en 2019, 10,9 milliards d'euros de chiffre d'affaires[3].

GouvernanceModifier

Klesia est un groupe paritaire à but non lucratif composé d’institutions représentées par des employeurs et des salariés qui prennent des décisions collégiales et orientent la stratégie du groupe.

La présidence est assurée par l’association sommitale Klesia, qui définit les orientations politiques et stratégiques du groupe. Le Président et le Vice-Président de l’association sommitale sont nommés pour 2 ans, avec obligatoirement un représentant du collège employeur et un représentant du collège des salariés.

Activités et entitésModifier

Klesia propose des contrats de complémentaire santé et de prévoyance pour les entreprises, les salariés et les particuliers et verse les retraites complémentaires d’1,7 million de retraités. A ce titre, le groupe est composé de plusieurs entités :

  • Des institutions de retraite complémentaire : KLESIA Agirc-Arrco ; CARCEPT (Caisse Autonome de Retraite Complémentaire et de Prévoyance du Transport).[4]
  • Une institution de gestion de retraite supplémentaire : CRPB-AFB.
  • Des institutions de prévoyance : KLESIA Prévoyance ; CARCEPT-Prévoyance (prévoyance du transport) ; IPRIAC (prévoyance « inaptitude à la conduite »).[5]
  • Des associations de gestion des congés de fin d’activité : AGECFA-Voyageurs (association de gestion du congé de fin d'activité voyageurs) ; FONGECFA-Transport (association de fonds de gestion du congé de fin d'activité marchandises).
  • Des mutuelles : KLESIA Mut' ; La Mutuelle Carcept Prev[6].

En 2020, Klesia et le groupe d’assurance Generali ont créé une entité commune pour l’offre, la souscription et la distribution de complémentaire santé : KLESIA SA[7] .

Situation et accèsModifier

Le siège de Klesia est situé dans l'immeuble « Strato », rue Marie-Georges-Picquart dans le 17e arrondissement de Paris, édifice créé par l’agence d’architecture Hardel et Le Bihan[8] dans le cadre de l'aménagement de la ZAC Clichy-Batignolles et longeant des voies ferrées qui rejoignent la gare de Paris-Saint-Lazare[9].

Ce lieu est desservi par la Ligne L du Transilien.

HistoireModifier

D&OModifier

En 1947, CRC-Pharma, Caisse de retraite des cadres de la profession pharmaceutique, est créée. La même année, plusieurs caisses sont créées : la Caisse de retraite des ingénieurs et cadres (CRIC), la Caisse de retraite pour le personnel de banques (CRPB), institution de retraite supplémentaire et la Caisse de retraite pour le personnel de banques pour les départements d'Outre-Mer (CRPB-DOM). En 1955, la Caisse autonome de retraites complémentaires et de prévoyance du transport (CARCEPT) est créé en extension de la CAMR (régime de retraite des petits cheminots de 1922). En 1957, la Caisse interprofessionnelle des salariés (CRIS) est créée à son tour.

En 1982, l'Institution de prévoyance d'inaptitude à la conduite (IPRIAC), est créée pour la couverture du risque d’inaptitude à la conduite pour raison médicale ayant entraîné la perte de l’emploi de conduite. En 1986, la CARCEPT-Prévoyance, est créée pour la couverture des divers risques de prévoyance des salariés du transport. En 1997, la FONGECFA-Transport, est créée pour les congés de fin d’activité des conducteurs routiers de transport de marchandises et de déménagement et des convoyeurs de fonds et de valeurs. En 1998, l’AGECFA-Voyageurs, est créée pour les congés de fin d’activité des conducteurs de transport interurbain de voyageurs.

En 2003, la Caisse de retraite des cadres (CRC) est créée par la fusion des caisses CRC-Pharma et CRIC. La même année, le groupe Dumas (AGECFA-Voyageurs, CARCEPT, CARCEPT-Prévoyance, FONGECFA-Transport, IPRIAC) et le groupe OREPA (CRC, CRIS, CRPB, MUTOREPA et OREPA-Prévoyance) se rejoignent pour donner naissance au nouveau Groupe D&O. En 2006, D&O créé la mutuelle D&O. En 2007, D&O devient membre du GPP Prisme Prévoyance auprès de ses partenaires APGIS et UNIPrévoyance.

StructureModifier

Le groupe D&O regroupait principalement la gestion de la protection sociale du transport (marchandises, voyageurs, logistique) de la banque et de la pharmacie. Il était composé de trois institutions de retraite complémentaire Agirc et Arrco (CARCEPT, CRIS, CRC), de trois institutions de prévoyance (CARCEPT Prévoyance, IPRIAC, Orépa Prévoyance), de deux institutions de retraite supplémentaire (CRPB, CRPB-DOM), de deux institutions de gestion de congés de fin d'activité (AGECFA-Voyageurs, FONGECFA-Transport) et d'une mutuelle (Mutuelle D&O).

En 2010, D&O encaissait annuellement 2,6 milliards d'euros de 140 000 entreprises, pour environ 1 000 salariés. Le groupe assumait en France la retraite complémentaire, la prévoyance et la santé de plus de 1,1 million de salariés et verse 530 000 pensions complémentaires

Groupe MornayModifier

 
Le siège du Groupe Mornay était situé rue Van-Gogh à Paris

En 1947, la Caisse générale interprofessionnelle des cadres (CGIC), la Caisse des vins et spiritueux (CALVIS) et les caisses professionnelles des métiers d’art, du bois et de l’ameublement, et de la publicité, sont créées. En 1952, la CGIS, destinée aux salariés non cadres, est créée à son tour. En 1957, la Caisse interprofessionnelle des salariés (CIS) est à son tour créée. En 1959, ces caisses s'installent dans les locaux de la rue Mornay : naissance du groupe Mornay.

En 1974, le groupe Mornay s’installe rue Van-Gogh, près de la gare de Lyon[10]. En 1984, l’IPGM est créé pour faire face au développement prévisible du secteur prévoyance. En 1986, Mornay multigestions est créé, c'est un établissement financier qui assume la gestion directe du portefeuille mobilier des caisses du groupe. En 1989, le Groupe Mornay et les caisses membres de l’Espace retraite et prévoyance Europe s’associent : l'Association générale de prévoyance (AGP), l'Association générale de prévoyance des cadres (AGPC), l'Association générale de prévoyance des salariés (AGPS) et la section V du régime supplémentaire de retraite des cadres et assimilés (RESURCA).

En 1996, l'APGME est créée pour tenir compte de la loi du qui consacre la séparation des opérations de retraite et de prévoyance. En 1997, les 7 institutions de retraite du Groupe fusionnent au sein de l’ACGME qui devient l’unique institution Agirc du Groupe. La même année, l’AGPS et de la CIS fusionnent et deviennent CIS-AGPS. De même, l’AGME devient l’unique association de moyens du Groupe. Enfin en 1997, Mornay Services est créé.

En 1999, CIS-AGPS et CGIS fusionnent deviennent la CGIS-CIS. En 2000, la mutuelle Crouzet rejoint le Groupe Mornay. En 2001, un accord de partenariat est signé avec la Circo. En 2005, la Circo prévoyance adopte le système de gestion informatique du groupe. La même année, Circo et CGIS-CIS fusionnent et deviennent CGIS. Enfin en 2005, La Mutuelle Crouzet devient Mornay Mutuelle. En 2008, le groupe Mornay mutualise ses moyens informatiques avec trois autres groupes de protection sociale en créant Aramice. En 2010, Circo prévoyance et IPGM fusionnent.

StructureModifier

Le Groupe Mornay, avec environ 2 000 employés, était en 2012 composé :

  • d'une association politique : l'Association sommitale,
  • d'une association de moyens : l'AGME,
  • d'une caisse de retraite complémentaire Agirc : l'Association de retraite des cadres du groupe Mornay Europe (ACGME),
  • d'une caisse de retraite complémentaire Arrco : la Caisse générale interprofessionnelle des salariés (CGIS),
  • d'une institution de prévoyance : l’Institution de prévoyance du groupe Mornay (IPGM),
  • d'une association de prévoyance : l'Association de prévoyance du groupe Mornay Europe (APGME),
  • d'une mutuelle : Mornay mutuelle,
  • de quatre filiales : Mornay finances, Ges 3T, Mornay services et Salaris.

KlesiaModifier

 
Entrée du siège de Klesia, rue Marie-Georges Picquart à Paris

En 2012, le groupe Mornay et le groupe D&O s'unissent et donnent naissance à Klesia[1].

Selon le quotidien L'Humanité, la motivation de la fusion serait liée au besoin de faire face à la concurrence d’acteurs du secteur des caisses de retraites complémentaires tels que Malakoff-Médéric. Durant cette même période, le groupe décide de déménager son site principal dans le 17e arrondissement de Paris, entraînant, selon ce même quotidien, une certaine contestation au niveau interne[11].

Le , les journaux Libération et L'Express, en partenariat avec Klesia, ont organisé au siège de leurs rédactions respectives une journée de débats publics durant laquelle des représentants politiques, des délégués syndicaux et des experts ont échangé sur les fondements du système social et sur le rôle des partenaires sociaux[12].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Laure Viel, « Mornay et D&O donnent naissance à Klesia», L'Argus de l'Assurance, 4 juillet 2012.
  2. Florence Duflot, « Klésia », La Tribune de l'assurance no 176, rubrique « L'état-major », p. 72.
  3. Rapport annuel du groupe Klesia [PDF].
  4. GWENDAL PERRIN, « Classement IP/GPS 2017 : des paritaires chahutés », Magazine,‎ (lire en ligne, consulté le 4 février 2021)
  5. Laure Viel, « L’ACPR approuve la création de la Sgam Klesia Assurances », magazine,‎ (lire en ligne, consulté le 4 février 2021)
  6. « Mutuelles : les dernières décisions d'approbation de fusions avec transfert de portefeuille | Miroir Social », sur www.miroirsocial.com (consulté le 4 février 2021)
  7. « KLESIA et Generali créent la première société anonyme d’assurance à mission pour intégrer le top 5 du marché de l’assurance collective de personnes @Klesia @generalifrance », sur LE BLOG DES INSTITUTIONNELS, (consulté le 21 décembre 2020)
  8. Site paris-promeneurs.com, page sur l'immeuble Strato, consulté le 27 juillet 2019
  9. Site de Christian Fournet, page sur l'immeuble Strato, siège de Klesia, consulté le 27 juillet 2019
  10. Site société.com, fiche sur le groupe Mornay, consulté le 28 juillet 2019
  11. « Klesia ou les casseroles d'une caisse de retraite », sur humanite.fr, (consulté le 27 juillet 2019)
  12. Patrick Cappelli et Xavier Colas, « Une journée pour réinventer le modèle social », sur liberation.fr, (consulté le 27 juillet 2019)