Ouvrir le menu principal

Khaled Bahah
خالد بحاح
Illustration.
Khaled Bahah en 2016.
Fonctions
Vice-président de la République du Yémen

(11 mois et 21 jours)
Président Abdrabbo Mansour Hadi
Prédécesseur Abdrabbo Mansour Hadi (indirectement)
Successeur Ali Mohsen al-Ahmar
Premier ministre du Yémen
[N 1]
(1 an, 4 mois et 25 jours)
Président Abdrabbo Mansour Hadi
Gouvernement Bahah I et II
Prédécesseur Abdallah Mohsen al-Akwa (intérim)
Mohamed Basindawa
Successeur Ahmed ben Dagher
Ministre yéménite du Pétrole et des Mines

(3 mois et 4 jours)
Président Abdrabbo Mansour Hadi
Premier ministre Mohamed Basindawa
Gouvernement Basindawa
Prédécesseur Ahmed Abdallah Dares
Successeur Abdel Kader Chaëa

(2 ans)
Président Ali Abdallah Saleh
Premier ministre Abdul Qadir Bajamal
Ali Mohammed Moujawar
Gouvernement Bajamal
Moujawar
Biographie
Nom de naissance Khaled Mahfoudh Abdallah Bahah
Date de naissance (54 ans)[1]
Lieu de naissance Ad Dis, Hadramaout
(Protectorat d'Aden)
Nationalité yéménite
Parti politique Congrès général du peuple (jusqu'en 2011)
Indépendant (depuis 2011)
Diplômé de Université de Pune

Khaled Bahah
Premiers ministres du Yémen
Vice-présidents de la République du Yémen

Khaled Bahah[2] (arabe : خالد بحاح), né le , est un homme d'État yéménite, Premier ministre de 2014 à 2016 et vice-président de 2015 à 2016.

Sommaire

BiographieModifier

Bahah a reçu son baccalauréat en commerce et MCom (1992) de l' Université de Pune en Inde .

Il a été ministre du Pétrole et des Mines de 2006 à 2008[3],[4],[5], puis de nouveau de mars à juin 2014[6].

En juin 2014, il devient envoyé spécial à l'ONU pour le Yémen[6].

Le , il est désigné par le président Abdrabbo Mansour Hadi pour former un gouvernement[7],[8].

Le , il forme son gouvernement[9] et est investi le 9[10].

Le , son gouvernement obtient la confiance de la Chambre des députés[11],[12].

Le , il présente sa démission, déclarant ne pas vouloir être responsable « de ce qu'il se passe et ce qu'il se passera »[13]. Sa démission est rejetée par le Parlement[14].

Le , son assignation à résidence est levée par les Houthis[15]. Il refuse de revenir sur sa démission et part pour le Hadramaout[15].

Le , il rencontre le président Abdrabbo Mansour Hadi à Riyad[16], puis le 12 avril, celui-ci le nomme vice-président, tout en le reconduisant à son poste de Premier ministre[17]. Il est investi le 13 du même mois à l'ambassade du Yémen en Arabie saoudite après avoir prêté serment[18]. Il est alors considéré comme un homme de consensus, acceptable par les acteurs de la crise[19].

Le , il appelle les Forces armées à défendre le « gouvernement légitime »[20].

Le , il part pour Aden[21].

Le , il annonce la réinstallation du gouvernement à Aden, après son départ en exil à Riyad à la suite des attentats d'octobre à Aden[22].

Le , il participe à la COP21[23],[24].

Le , son gouvernement retourne définitivement à Aden[25].

Il est limogé le par le président Abdrabbo Mansour Hadi[26], qui le nomme par la suite au poste de conseiller à la Présidence[27]. Le , il dénonce un « coup d'État »[28] et appelle à contester son éviction[29],[30]. Ahmed ben Dagher lui succède au poste de Premier ministre tandis qu'Ali Mohsen al-Ahmar devient vice-président.

Hadi affirmera par la suite qu'il n'étais pas à l'origine de sa désignation en octobre 2014[31].

Vie privéeModifier

Il est marié à Rima[32] et a un fils[2].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. En concurrence avec Talal Aklan à partir du . Cependant, Bahah est le seul reconnu par la communauté internationale.

RéférencesModifier

  1. (ar) « خالد بحاح », sur www.aljazeera.net (consulté le 26 décembre 2017).
  2. a et b Le nouveau Représentant permanent du Yémen auprès des Nations Unies présente ses lettres de créance
  3. Yémen : un nouveau Premier ministre choisi pour sortir de la crise, Le Journal du Centre, 13 octobre 2014.
  4. Yémen : un nouveau Premier ministre choisi pour sortir de la crise, Libération, 13 octobre 2014.
  5. Au Yémen, un nouveau premier ministre, Le Monde, 13 octobre 2014.
  6. a et b http://www.yementimes.com/en/1824/news/4430/New-prime-minister-appointed.htm
  7. Yémen : Khaled Bahah nommé premier ministre, Le Figaro, 13 octobre 2014.
  8. Yémen : un nouveau Premier ministre pour tenter de sortir de la crise, Radio France internationale, 14 octobre 2014.
  9. https://www.20minutes.fr/monde/1477442-20141107-yemen-dote-nouveau-gouvernement-cense-aider-a-sortir-crise
  10. https://www.reuters.com/article/2014/12/18/us-yemen-government-idUSKBN0JW1GD20141218
  11. http://aa.com.tr/fr/politique/yémen-le-gouvernement-de-bahah-obtient-la-confiance-du-parlement/91624
  12. « Yémen: 25 morts dans un attentat, le gouvernement n'obtient pas la confiance du Parlement » (consulté le 10 décembre 2015)
  13. http://www.romandie.com/news/Le-Yemen-est-dans-une-impasse-totale-selon-son-president-demissionnaire/557892.rom
  14. http://fr.euronews.com/2015/01/22/yemen-le-parlement-rejete-la-demission-du-president/
  15. a et b http://www.lorientlejour.com/article/915982/yemen-le-premier-ministre-annonce-la-levee-de-son-assignation-a-residence-par-les-houthis.html
  16. https://www.tdg.ch/monde/La-situation-humanitaire-se-degrade-au-Yemen/story/17211715
  17. « Yemen’s Hadi Names Popular Politician as Vice President - Bloomberg Business », sur Bloomberg.com (consulté le 5 décembre 2015)
  18. « 20 minutes - Khaled Bahah nommé vice-président en exil - News », sur 20 Minutes (consulté le 5 décembre 2015)
  19. https://www.lemonde.fr/international/article/2015/04/21/khaled-bahah-l-espoir-d-une-solution-politique-au-yemen_4620017_3210.html
  20. http://www.boursorama.com/actualites/yemen-le-vice-president-bahah-demande-a-l-armee-de-rester-loyale-b253612511d2168c21220a7b9d8800aa
  21. https://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/08/01/le-vice-president-du-yemen-khaled-bahah-est-a-aden-de-retour-d-exil_4707667_3218.html
  22. « Yémen: le Premier ministre de retour au pays », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 11 décembre 2015)
  23. « La Russie dépeint le premier ministre ukrainien en terroriste tchétchène », sur Le Monde.fr (consulté le 4 décembre 2015)
  24. « Pourquoi est-ce que les pays en guerre au Moyen-Orient se soucient de l’environnement ? | VICE News | French », VICE News,‎ (lire en ligne, consulté le 8 décembre 2017)
  25. « Bahah, officials return from GCC to Yemen temporary capital Aden » (consulté le 30 janvier 2016)
  26. « Yémen : le président limoge son Premier ministre », lefigaro.fr, 3 avril 2016.
  27. « Yémen : Le Premier ministre Khaled Bahah limogé », sur Agence Anadolu (consulté le 22 avril 2016)
  28. « Yemen conflict: Former vice-president Bahah denounces sacking - BBC News », sur BBC News (consulté le 6 avril 2016)
  29. « Bahah urges Yemenis to challenge his sacking », sur Gulf News (consulté le 7 avril 2016)
  30. « Yemen's politics of musical chairs », sur Middle East Eye (consulté le 12 août 2016)
  31. « President Hadi, Bahah and the unfortunate state of Yemen » (consulté le 22 avril 2016)
  32. (en) Yemeni Ambassador Khaled Mahfoudh Bahah and his wife, Rima.