Ouvrir le menu principal

Kh-29

Missile air-sol soviétique

Kh-29
(OTAN : AS-14 « Kedge »)
Image illustrative de l’article Kh-29
Un Kh-29L sur son chariot de manutention.
Présentation
Type de missile missile air-sol
à courte/moyenne portée
Constructeur Drapeau de l'URSS Vympel / TMC[1]
(de 1980 à 2003)[2]
Coût à l'unité 550 000 $ (2010)[3]
Déploiement 1980 - auj.
Caractéristiques
Moteurs moteur fusée à combustible solide[1]
Masse au lancement Kh-29L : 660 kg (1 460 lbs)[4]
Kh-29T : 685 kg (1 510 lbs)[4]
Kh-29TE : 690 kg (1 520 lbs)[4]
Longueur Kh-29L/T : 3,900 m[4]
Kh-29TE : 3,875 m[4]
Diamètre 38 cm[4]
Envergure 1,10 m[4]
Vitesse 1 479 km/h[2]

Kh-29ML : 900 ~ 1 260 km/h[5]
Portée Kh-29L : 10 km[4]
Kh-29T : 12 km[4]
Kh-29TE : 30 km[4]
Charge utile 320 kg, charge creuse[1]
Guidage Kh-29 : laser semi-actif
Kh-29T/TE : TV
Kh-29D : infrarouge[6],[7]
Kh-29MP : radar actif[8]
Détonation impact[1]
Plateforme de lancement Kh-29L/T :
MiG-27K, MiG-29M, Su-27UB[4], Su-30MK, Su-39
Kh-29L seulement :
Su-25
Kh-29T seulement :
Su-35
Autres appareils :
Mirage F1-E, Su-17, Su-22[9], Su-24, Su-33, Su-34, Su-37

Le Kh-29 (9M721) (en russe : « Х-29 »), nom de code OTAN : AS-14 « Kedge », est un missile air-sol soviétique à courte / moyenne portée du début des années 1980.

Conçu pour être équipé d'une grande variété d'autodirecteurs, il est très comparable à son homologue américain l'AGM-65 Maverick[10], bien que sa charge militaire soit plus lourde.

HistoireModifier

La conception commença en 1975, dans les bureaux de conception de Molnia en Ukraine, de ce qui devait devenir leur unique munition air-sol, mais quand les bureaux furent déplacés vers les ateliers, Vympel (alors dirigé par Matius Bisnovat et Georgiy I. Khokhlov) reprit à son compte le développement du futur Kh-29[10].

Le premier tir du missile fut effectué en 1976, et, après de nombreux tests, le Kh-29 fut admis en service en 1980[2].

CaractéristiquesModifier

Le Kh-29 (ou 9M721 dans sa désignation interne) est un missile air-sol destiné à engager de grosses cibles et infrastructures sur le champ de bataille, tels les immeubles, les complexes industriels, les dépôts ou les ponts[10]. Avec une portée de allant de 10 à 30 km et sa charge militaire puissante de 320 kg, il peut également être employé contre des navires de 10 000 tonnes, des hangars durçis ou des pistes de décollage en béton[1].

La disposition aérodynamique de base du Kh-29 est similaire à celle du R-60 (OTAN : AA-8 « Aphid »), reflétant là les héritages de Molnia en matière de missiles air-air[10].

Afin de pouvoir accomplir un grand nombre de missions, il est doté d'une grande variété d'autodirecteurs, tels que laser semi-actif, infrarouge, radar actif ou TV. Il est généralement emporté par des chasseurs tactiques, tels les Su-24, Su-30 et Mikoyan-Gourevitch MiG-29 ou les versions « T » et « TM » du Su-25, lui procurant alors des capacités étendues d'attaque « stand-off » (attaques à distance de sécurité).

La tête de guidage laser provient du missile Kh-25 (OTAN : AS-10 « Karen ») et celle à guidage TV provient du Kh-59 (OTAN : AS-13 « Kingbolt »), les deux étant reliés à une importante charge militaire[9].

Histoire opérationnelleModifier

Le Kh-29 entra en service dans les forces aériennes russes en 1980, et a été largement exporté depuis. Au-cours de la première guerre du Golfe, les irakiens employèrent des Kh-29L et Kh-29T contre l'Iran. Ils étaient accrochés sous des avions Mikoyan-Gourevitch MiG-23.

Durant les affrontements entre milices en Libye en 2014, une faction a transformé des Kh-29T en roquettes sol-sol non guidées, tirées depuis des camions[11].

VersionsModifier

  • Kh-29L (Izdeliye 63, « Kedge-A »)[10] : Utilise un guidage laser semi-actif. Portée de 8 à 10 km[4] ;
  • Kh-29ML : Version améliorée du Kh-29L[10] ;
  • Kh-29T (Izdeliye 64, « Kedge-B »)[10] : Une version guidée par TV, équipée d'un guidage optique automatique vers un objet remarquable indiqué par le pilote depuis son cockpit ;
  • Kh-29TE : développement d'une version « longue portée » (30 km) du Kh-29T[4]. Sa portée minimale est de 3 km et son altitude le lancement varie de 200 à 10 000 m[4] ;
  • Kh-29MP : Version équipée d'un guidage de 3e génération. Doté d'un radar actif, il devient une arme « tire et oublie ». Il est doté d'une grosse charge militaire, de 250 kg, et a une portée de 12 km[6],[8] ;
  • Kh-29D : Version « tire et oublie » du Kh-29TE, utilisant un guidage par infrarouges à imagerie[6],[7].

UtilisateursModifier

AnciensModifier

ActuelsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e (en) « X-29TE / X-29L », Tactical Missiles Corporation (consulté le 12 septembre 2013).
  2. a b c d e f g h i j et k (en) Michal A. Fiszer, « 25 years of service of Russian Kh-29 missile », Situational Awareness (consulté le 7 septembre 2008), écrit par un ancien pilote de Su-24 polonais.
  3. (en) Annual report Tactical Missiles Corporation, , p. 92.
  4. a b c d e f g h i j k l m et n (en) Rosoboronexport State Corporation, « AEROSPACE SYSTEMS export catalogue », Rosoboronexport air force department and media & PR Service, p. 122.
  5. (en) « KH-29 », The Probert encyclopaedia (consulté le 5 septembre 2008).
  6. a b et c (en) Norman Friedman, « The Naval Institution's guide to World naval weapon systems 1997-1998 », (consulté le 12 septembre 2013), p. 236-237.
  7. a et b (en) « Kh-29D », Deagel.com (consulté le 12 septembre 2013).
  8. a et b « Russian Air Force, Chapter 3 », Fighter Tactics Academy, http://www.sci.fi/~fta/index.htm (consulté le 12 septembre 2013).
  9. a et b (en) « Vympel Kh-29 (AS-14 'Kedge') », Jane's electro-optic systems, (consulté le 6 février 2009).
  10. a b c d e f et g (en) « Kh-29 (AS-14 'Kedge') », Jane's air-launched weapons, .
  11. (en) Khaled Ben Alewa, « Kh-29 air-to-surface missiles used as unguided rockets in Libya », sur Blog Oryx, (consulté le 20 août 2014).
  12. (en) Bill, China test-fires new air-to-air missile; Taiwan likely to get upgraded arms, , A1.
  13. (en) Richard D. Jr. Fisher, « The impact of foreign weapons and technology on the modernization of China's People's Liberation Army », US-China economic and security review commission, (consulté le 20 août 2014), p. 4,2C.
  14. (en) « FIGHTER SU-25KM (SCORPION) », geo-army.ge, (consulté le 12 septembre 2013).
  15. (en) « MiG-29K Fulcrum », sur GlobalSecurity.org, (consulté le 12 septembre 2013).
  16. (en) « Annual report of Tactical Missile Corporation », .

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

  • Kh-25 (AS-10/12 « Karen / Kegler ») : Missile de 320 kg doté d'une charge militaire de 90 kg. Portée : 10 ~ 25 km.
  • AGM-65 Maverick : Missile de 200 ~ 300 kg doté d'une charge militaire de 57 ~ 135 kg. Portée : 27 km
  • AGM-62 Walleye : Bombe planante guidée américaine de 1967, dotée d'une charge militaire de 385 kg. Portée : + de 30 km.

Liens externesModifier

  • (en) Yefim Gordon, Soviet/Russian aircraft weapons since World War Two, Midland Publishing (Hinckley, England), (ISBN 1-85780-188-1).