Ouvrir le menu principal

Kermené
logo de Kermené

Création 1978
Dates clés 6 janvier 1966 : immatriculation de la société actuelle

1978 : rachat des abattoirs Gilles

Personnages clés Raphaël Barral (Président), Alex Joannis (Directeur général)
Forme juridique société anonyme (S.A.)
Slogan Qualité, Innovation au service du goût
Siège social Le Mené
Drapeau de France France
Direction Raphael Barral
Activité Transformation et conservation de la viande de boucherie
Produits Produits de boucherie, charcuterie et traiteur
Effectif 2610 salariés (effectif moyen 2017)
SIREN 496 680 018
Site web http://www.kermene-recrute.fr/

Chiffre d'affaires 965 125 900 € en 2017
Résultat net 3 896 200 € en 2017

Kermené[1] est une société française d'abattage, de transformation de la viande et de salaison basée à Le Mené (Côtes-d'Armor, Bretagne)[2]. Filiale des centres distributeurs E.Leclerc, Kermené a été créé en 1978 après le rachat des abattoirs Gilles. Acteur majeur de l’industrie agroalimentaire française, Kermené, dispose aujourd’hui de 6 sites industriels de production en Bretagne, compte plus de 3400 salariés et fabrique 1600 références produits. Kermené fournit l’ensemble des magasins E.Leclerc en produits de boucherie et de charcuterie, destinés à la fois à la vente traditionnelle à la coupe et aux rayons libre-service[3]. Ce sont 23 millions de colis qui transitent chaque année par la plateforme logistique de Saint-Onen-la-Chapelle et qui sont expédiés dans tous les centres E.Leclerc de France.

Les sites et usinesModifier

Plusieurs sites de production et de logistique sont implantés en Bretagne[4] :

Les marquesModifier

Kermené produit plus de 1 600 références de produits de boucherie, de charcuterie et traiteur. Ils constituent une gamme de produits disponibles pour les magasins E.Leclerc et commercialisés sous les marques suivantes:

  • Tradilège
  • Eco+
  • Ferial
  • Chantegrill
  • Bocaron
  • Bio village
  • Coté table
  • Saint-Azay
  • Privilège (Comprend la gamme "Nos recettes Privilège")

HistoriquesModifier

  • 1958 : création des abattoirs Gilles à Saint-Jacut-du-Mené.
  • 1978 : le GALEC (Groupement d'Achats des Centres E.LECLERC) rachète les abattoirs Gilles, implantés à Collinée pour créer la société Kermené avec un développement vers le secteur agro-alimentaire.
  • 1988 : création de K2, site destiné à la salaison, à Collinée.
  • 1995 : création d'un vaste complexe baptisé K3 destiné au désossage et à l'abattage à Saint-Jacut-du Mené.
  • 2000 : ouverture de l'usine de Vildé-Guingalan, unité destinée à la production de lardons, lards, bacons.
  • 2003 : création d'une plate-forme logistique à Saint-Onen-la-Chapelle (35).
  • 2005 : implantation d'une usine spécialisée dans les produits élaborés à Saint-Léry (56). L'usine s'oriente désormais vers la fabrication de steaks hachés frais.
  • 2009 : ouverture à Trélivan d'une usine destinée à la production de charcuterie et de plats préparés cuisinés.
  • 2014 : le complexe industriel de Kermené s'étend sur 105 000 m2 et sur six communes différentes en Bretagne.
  • 2015 : l'entreprise envisage d'agrandir deux de ses usines (Saint-Léry et Vildé-Guingalan)
  • 2018 : Extension de l'usine de Vildé-Guingalan

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Kermené », sur www.societe.com (consulté le 3 août 2019)
  2. « Kermené - Notre histoire », sur www.kermene-recrute.fr (consulté le 12 octobre 2018).
  3. « À la rencontre des équipes de l’abattoir le plus moderne d’Europe », De quoi je me MEL,‎ (lire en ligne, consulté le 12 octobre 2018).
  4. « Kermené - Nos implantations », sur www.kermene-recrute.fr (consulté le 12 octobre 2018).