Ouvrir le menu principal

Ken Masters
Personnage de fiction apparaissant dans
Street Fighter.

Un cosplayeur de Ken faisant le Hadouken.
Un cosplayeur de Ken faisant le Hadouken.

Naissance
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Cheveux Blonds (colorés)
Bruns (naturel)
Yeux Marrons
Style de combat Ansatsuken
Coups spéciaux
  • Hadouken
  • Shoryuken
  • Tatsumaki senpukyaku
  • Shoryu Reppa
  • Shinryuken
  • Shinpuujinrai Kyaku
  • Guren Senpukyaku
Voix (Voir doublages)
Première apparition Street Fighter
Dernière apparition Super Smash Bros. Ultimate
Rivaux

Kenneth "Ken" Masters (ケン・マスターズ, Ken Masutāzu?) est un personnage de fiction issu de la série Street Fighter, créé par Capcom[1],[2]. Fils d'un riche homme d'affaires américain, Ken est un expert en arts martiaux et le frère d'armes de Ryu (le héros de la série). Il fait sa première apparition dans Street Fighter en 1987 sur borne arcade[3].

Biographie fictiveModifier

Ken naît le , de père américain et de mère japonaise. Il est l'ex-camarade d'entraînement et le rival de son ami Ryu. Il apparait dès le premier épisode de la série des Street Fighter, même s'il n'était jouable à cette époque qu'en mode deux joueurs. Ken avait à l'époque exactement les mêmes coups que Ryu, mais, au fil des volets successifs de la série, les deux combattants se sont différenciés de plus en plus, rendant Ken plus rapide et orienté vers le shoryuken (ou Dragon Punch) mais moins puissant que le Japonais progressant au niveau du hadoken (boule de ki). Ken permet souvent des combos plus longs (composés d'un plus grand nombre de coups), alors que Ryu enlève beaucoup d'énergie à l'adversaire avec de courts enchaînements.

Selon l'histoire du jeu, le maître de Ken et Ryu fut tué par son propre frère, Akuma (Gouki au Japon) sous les yeux de Ken, qui venait de remporter le tournoi des États-Unis d'arts martiaux (compétition qu'il remportera trois fois de suite).

En dehors du ring, Ken est l'archétype du « beau gosse » californien : fils d'un riche homme d'affaires, il est souvent dragueur, frimeur et cultive un style de vie à base de fêtes et de virées en boîte de nuit. Paradoxalement, il arrive à concilier la rigueur de l'entraînement (il remportera le tournoi d'art martiaux des États-Unis de nombreuses fois) et la débauche. Il se montre souvent agaçant dans ses moments de victoire (à l'inverse de Ryu, qui tient au respect de ses adversaires) mais c'est quelqu'un de fondamentalement bon et un ami loyal. Il aidera Ryu à repartir de l'avant, après que celui-ci eut été perturbé par sa première rencontre avec Akuma, et volera à son secours quand M. Bison tentera d'en faire son esclave.

Sa femme se nomme Eliza. Elle le retrouve à la fin de son dernier combat dans Street Fighter II, et les deux se marient ensuite. À la fin du jeu Street Fighter IV, Ken rend visite à sa femme à l'hôpital qui a donné naissance à un garçon[4].

Apparitions et doublagesModifier

Année Œuvre Doublages [5]
  Japonais   Américain
1994 Street Fighter II: The Animated Movie Kenji Haga Eddie Frierson
1995 Street Fighter 2 V Kenji Haga Jason Douglas
1995 Street Fighter: The Movie Nobuyuki Hiyama
1995 Street Fighter Alpha (trilogie) Tetsuya Iwanaga
1996 Street Fighter EX (trilogie) Tetsuya Iwanaga
1996 Marvel vs. Capcom Tetsuya Iwanaga
1996 Super Puzzle Fighter II Turbo Tetsuya Iwanaga
1997 Street Fighter III: New Generation Koji Tobe
1997 Street Fighter III: 2nd Impact - Giant Attack Koji Tobe
1999 Street Fighter EX 2 Plus Go Yamane
1999 Street Fighter III: 3rd Strike - Fight for the Future Yūji Kishi
2000 Street Fighter Alpha (animation) Kazuya Ichijō Steven Blum
2000 Capcom vs. SNK: Millennium Fight 2000 Yuji Kishi
2001 Capcom vs. SNK 2: Mark of the Millennium 2001 Yuji Kishi
2003 SNK vs. Capcom: SVC Chaos Monster Maezuka
2005 Namco X Capcom Tetsuya Iwanaga
2009 Street Fighter IV Yuji Kishi Reuben Langdon
2012 Street Fighter X Tekken Yuji Kishi Reuben Langdon
2015 Street Fighter V Yuji Kishi Reuben Langdon
2018 Super Smash Bros. Ultimate Yūji Kishi Reuben Langdon

Ken apparaît également dans le jeu mobile Combo Crew[6].

RéférencesModifier