Ouvrir le menu principal

Kee Yoon Kim

humoriste française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kim.
Ne pas confondre avec la physicienne Young-Kee Kim (en).

Kee-Yoon Kim, née à Berlin en 1980, est une humoriste française d'origine coréenne[1].

BiographieModifier

Ses deux parents sont coréens, sa mère est chanteuse d'opéra et son oncle, Lee Han-Key, professeur à l'Université nationale de droit de Séoul, un temps premier ministre de Corée du Sud dont Ban Ki-moon, fut l'assistant[2],[3]. Elle étudie au Lycée Fénelon Sainte-Marie, devient française à l'âge de dix-huit ans, rejoint l'Université Panthéon-Assas, à l'Institut d'Etudes politiques de Paris et à l'ESSEC[4].

Devenue avocate, elle exerce au sein du cabinet Bredin Prat, fondé en 1965 par Jean-Denis Bredin et Robert Badinter. Elle gagne le concours de la Conférence[5], en 2009 dont le thème imposé est : "Les hommes d’aujourd’hui sont-ils les femmes de demain ?" puis devient secrétaire de la Conférence pour l'année 2010. Le suicide de sa meilleure amie lui fait remettre en question sa vie[6].

Elle gagne le Montreux Comedy Casting 2012[7] et fait les première parties de Claudia Tagbo et Olivier de Benoist[8] avant de présenter son premier one-woman show Jaune Bonbon[9],[10],[11] au Théâtre du Gymnase.

En 2014, elle fait une chronique sur Rémi Gaillard, sur France Inter dans l'émission d'André Manoukian[12].

En 2015, elle diffuse un clip sur la Saint-Valentin, L'amour avec une brique, avec Jérôme Niel et Pénélope Bagieu[13].

En 2016, Giorgio Armani la sélectionne pour incarner l’une des femmes "qui ont eu le courage de dire 'oui à la vie'" avec Cate Blanchett, Yuja Wang, Cécile Schmollgruber, Charlotte Ranson et Helena Rizzo.

En 2019, elle anime une master class dans une MJC de Sarcelles avec l’association Les Entretiens de l’excellence[14].

Notes et référencesModifier