Kay Kamen

homme d'affaires américain
Herman "Kay" Kamen
Naissance
Baltimore
Décès (à 57 ans)
São Miguel
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession
agent commercial

Herman « Kay » Kamen est un agent commercial américain, né le à Baltimore (Maryland)[1] et mort le sur l'île de São Miguel aux Açores.

Il est surtout connu pour la conception de produits dérivés en association avec la société Walt Disney Productions.

Il est mort dans l'accident du vol Air France 009 entre Paris et New York qui coûta la vie à toutes les personnes à bord, dont le célèbre boxeur Marcel Cerdan et quelques autres personnalités ; cet accident eut en conséquence un retentissement mondial.

Biographie Modifier

Kay Kamen est un simple vendeur new-yorkais lorsqu'en 1932 il décide d'appeler Walt Disney et de lui proposer un contrat « un peu fou », 50 000 $ de revenus garantis par an pour les frères Disney sans dépenser un seul cent[2]. Il demande en contrepartie la moitié des bénéfices. Il espère donc au minimum 100 000 $ de bénéfices annuels. Pour rassurer les Disney, il clôt son assurance-vie et prend un emprunt sur sa maison, emporte l'argent en liquide et monte dans un train en partance pour Chicago (sans payer de billet). Après quatre jours de voyage, il arrive à Hollywood et se rend directement dans le bureau de Disney. Il dépose 50 000 $ d'avance sur le bureau du dessinateur. Son projet est de créer des licences sur des produits dérivés des œuvres de Disney contre des royalties de 5 %. Dès la fin de l'année, il peut transmettre à Disney 2,5 millions de $, empochant une somme équivalente[2].

En 1933, il signe un contrat l'associant à Disney pour l'exclusivité des licences de produits dérivés Disney. À partir de ce moment, il autorise la production d'innombrables produits à de nombreuses sociétés. En , la société Kay Kamen Incorporated octroie pour Walt Disney Entreprises des licences auprès de soixante-quatre entreprises américaines et quatorze canadiennes ainsi que des licences à l'étranger[3]. La société qui, au moyen d'une équipe d'artistes, aide les entreprises à déposer les images des personnages du monde Disney sur divers objets, possède un siège à New York et des bureaux à Chicago, Toronto, Londres, Paris, Lisbonne, Madrid, Milan et Sydney[3]. La liste de ces entreprises pour certains est comparable à celle d'un annuaire professionnel[4]. L'agence canadienne de Toronto ouvre le [5]. En , Kamen visite une usine à Omaha et évoque un volume de vente de produits Mickey Mouse de l'ordre de 25 millions de $ pour 1934 ainsi qu'un projet de film animé à long métrage avec plus de 150 000 dessins[6] ; il s'agit de Blanche-Neige et les Sept Nains.

En 1947, la société Disney enregistre dans ses comptes un revenu pour les produits dérivés de 1 048 522 $[4].

En , à l'occasion d'une cérémonie pour la cinq millionième montre à l'effigie de Mickey[4], Kamen renouvelle pour sept ans son contrat avec Disney.

Kay Kamen a peur de l'avion, comme il le déclare dans une lettre postée le de Paris[7], et c'est tragiquement qu'il meurt dans la nuit du lendemain, avec sa femme Katie[8], à la suite de l'écrasement du vol Paris - New York d'Air France sur l'île de São Miguel, aux Açores[9],[10].

En raison de la mort de Kamen, la société Disney fait annuler le contrat renouvelé en 1948 et crée en interne une division des produits de consommation, la future Disney Consumer Products, sous la responsabilité de Oliver B. Johnston assisté de Jimmy Johnson[10].

Héritage Modifier

Kay Kamen inventa les licences sur plusieurs produits célèbres dont :

  • le Mickey Mouse Magazine en 1933 ;
  • les montres à l'effigie de Mickey d'Ingersoll-Waterbury en 1932 qui aidèrent la société à sortir de la banqueroute[11] ;
  • les trains miniatures Lionel en 1934 qui eux aussi furent sauvés de la faillite[12]

Notes et références Modifier

  1. (en) « This day in Disney history : January 27 » (consulté le )
  2. a et b (en) Leonard Mosley, Disney's World - A Biography by Leonard Mosley p 151-153
  3. a et b (en) James R. Daniels, « Manhattan Kaleidoscope - M. Mouse : Business Man », The News and Observer, vol. CXXXIX, no 57,‎ , M. 5 (29) (lire en ligne, consulté le )
  4. a b et c (en) « Merchandising : The Mighty Mouse », sur Time, (consulté le )
  5. (en) « Mickey Mouse His Boss », The Kansas City Star, vol. 54, no 274,‎ , p. 3 (lire en ligne, consulté le )
  6. (en) « Mickey Mouse 'Amabssador' Visits Omaha », Omaha Morning Bee, vol. 64, no 253,‎ , p. 3 (lire en ligne, consulté le )
  7. (en) « This day in Disney History : October 26 » (consulté le )
  8. (en) « Kay Kamen remembered », (version du 1 septembre 2011 sur Internet Archive)
  9. (en) « This day in Disney History : October 28 » (consulté le )
  10. a et b (en) Jimmy Johnson, Inside the Whimsy Works, p. 35
  11. (en) « Disney & the Ingersoll-Waterbury clock company », sur This day in Disney history (consulté le )
  12. (en) « Special : 100 Years of Marketing Magic », sur ChiefMarketer (consulté le )

Liens externes Modifier

(en) « Kay Kamen : The Growth of Disneyana », sur Filmic-Light, (consulté le )