Ouvrir le menu principal
Kateryna Handziuk
Kateryna Handziuk 8869.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 33 ans)
KievVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Kherson State University (en) (-)
Académie nationale d'administration publique d'Ukraine (en) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Kherson City Council (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Kateryna Viktorivna Handziuk (en ukrainien : Катерина Вікторівна Гандзюк), née le à Kherson et morte le à Kiev, est une femme politique et militante anti-corruption soviétique puis ukrainienne.

Sommaire

BiographieModifier

Membre du conseil de l'oblast de Kherson et du conseil municipal de la ville éponyme, elle dénonce la corruption dans sa ville[1]. Elle est également conseillère du maire de la ville, dénonçant la collusion entre les officiels et les réseaux mafieux en Ukraine[2] ainsi que dans la police de la ville, qui se situe près de la frontière avec la Crimée[3]. Elle bataille aussi contre les séparatistes russe[3].

Le 31 juillet 2018, elle est victime d'un vitriolage devant chez elle[2] qui lui brûle 30% du corps[1]. L'agresseur lui lance un litre d'acide sulfurique au visage[3]. Elle subit 11 opérations et greffes de peau à l'hôpital[2]. Malgré de nombreux traitements, elle meurt finalement d'une thrombose le 4 novembre suivant[1].

Cinq personnes sont arrêtés au cours de l'enquête mais aucune information n'a été dévoilée par la police les concernant[2]. Deux suspects sont finalement relâchés par la cour[3]. D'abord considéré comme une « tentative de meurtre commis avec une extrême cruauté », l'affaire est reclassée en « meurtre » après son décès[4]. Selon les éléments de l'enquête, son assassinat serait lié à Mykola Palamarchuk un membre de la Rada[5] tandis que Vladislav Manger, chef du conseil municipal de Kherson en serait l'instigateur[6].

Après l'annonce de son décès, des rassemblements sont organisés dans cinq villes ukrainienne dont un devant les locaux de la police à Kiev[3].

HommagesModifier

Lors de la cérémonie de remise du Prix international de la femme de courage le 8 mars 2019, un hommage lui est rendu par Mike Pompeo[4].

RéférencesModifier

  1. a b et c « Ukraine. Kateryna Handziouk, militante anticorruption, meurt des suites d’une attaque à l’acide », sur Courrier international, (consulté le 4 avril 2019)
  2. a b c et d « Kateryna Handziuk: Ukraine activist, 33, dies from acid attack », sur www.aljazeera.com (consulté le 4 avril 2019)
  3. a b c d et e (en-US) Iuliia Mendel, « Kateryna Handziuk, Ukrainian Activist, Dies From Acid Attack », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 4 avril 2019)
  4. a et b (en) « Washington honors memory of Kateryna Handziuk at International Women of Courage ceremony », Unian, (consulté le 4 avril 2019)
  5. (en) « Ukraine arrests suspect in acid attack case », sur France 24, (consulté le 4 avril 2019)
  6. (en) « State Official Suspected in Kateryna Handziuk’s Killing », Hromadske, (consulté le 4 avril 2019)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :