Kelbajar

ville en Azerbaïdjan
(Redirigé depuis Karvachar)

Kelbadjar
Kelbajar
Administration
Pays Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan
Démographie
Population 600 hab.
Géographie
Coordonnées 40° 06′ 24″ nord, 46° 02′ 18″ est
Fuseau horaire UTC+04:00
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Azerbaïdjan
Voir sur la carte administrative d'Azerbaïdjan
City locator 12.svg
Kelbadjar

Kelbadjar ou Kalbajar (en azéri Kəlbəcər) est une ville du raion de Kelbadjar en Azerbaïdjan. De 1993 à 2020, elle porte le nom de Karvachar ou Qarvachar (en arménien Քարվաճառ) et était la capitale de la région de Chahoumian au Haut-Karabagh[1]. Située dans la vallée de la rivière Tartar, elle se trouve à 458 kilomètres de la capitale Bakou. Le 25 novembre 2020, conformément à l'accord de cessez-le-feu qui a mis fin à la guerre du Haut-Karabakh, la ville, ainsi que le district environnant, ont été restitués à l'Azerbaïdjan.

DémographieModifier

Elle comptait 7 246 habitants avant sa prise par les forces arméniennes le 2 avril 1993, pendant la première guerre du Haut-Karabakh, qui fut suivie d'importants mouvements de population[2]. En 2010, elle comptait 600 habitants[3].

Conflit entre l'Arménie et l'AzerbaïdjanModifier

La résolution N°822[4] du Conseil de sécurité de l'ONU exige en 1993 le retrait de ce territoire des forces armées locales arméniennes. Un accord proposé par le Groupe de Minsk l'OSCE ("Accord Global", )[5], accepté par les gouvernements arménien et azéri, prévoit le retrait des troupes aux frontières de 1988, c'est-à-dire, à celles de l'Oblast autonome du Haut-Karabagh et de la république socialiste d'Arménie pour les arméniens et aux frontières de la république socialiste d’Azerbaïdjan pour les azéris, sans compter l'Oblast en attendant l'aboutissement des négociations pacifiques.

Dans le cadre de l'accord signé entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie le 10 novembre 2020, Kelbajar doit être restituée par l'Arménie à l'Azerbaïdjan le 15 novembre 2020[6]. Des habitants arméniens expropriés incendient leur maison plutôt que de les abandonner aux Azerbaïdjanais[7].

Selon la déclaration trilatérale signée par les présidents de la République d'Azerbaïdjan, de la Fédération de Russie et le Premier ministre de la République d'Arménie, les unités de l'armée azerbaïdjanaise sont entrées dans la région de Kelbedjar le 25 novembre[8].

Notes et référencesModifier

  1. Pour le statut international du Haut-Karabagh, cf. l'article « Haut-Karabagh ».
  2. (en) United Nations High Commissioner for Refugees, « Refworld | Security Council resolution 822 (1993) [Armenia-Azerbaijan] », sur Refworld (consulté le )
  3. (hy+en) National Statistical Service of Nagorno-Karabakh Republic, « Nagorno-Karabakh Republic in figures », (consulté le ), p. 14.
  4. « S/RES/822(1993) - F - S/RES/822(1993) », sur undocs.org (consulté le )
  5. PROPOSITIONS DU GROUPE DE MINSK DE L'OSCE http://www.haut-karabagh.eu/book_16.html#.Xg0ZlEdKgdU
  6. « Ce que dit l'accord entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie », sur L'Humanité, (consulté le )
  7. « Avant l’arrivée des Azerbaïdjanais, les Arméniens brûlent leurs maisons », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  8. « Une autre vidéo de l'entrée des unités azerbaïdjanaises dans la région de Kelbedjer »

Sur les autres projets Wikimedia :