Karen Jean Meech

astronome américaine
Karen Jean Meech

Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Domaines Astronomie
Institutions Institut d'astronomie de l'Université de Hawaï
Diplôme Ph.D. en planétologie au MIT
Distinctions Prix d'astronomie Annie J. Cannon en
Prix Harold Clayton Urey en

Karen Jean Meech (née en 1959) est une astronome américaine spécialisée en planétologie.

BiographieModifier

Karen J. Meech est diplômée d'un Baccalauréat universitaire en sciences en physique de l'Université Rice (Houston (Texas)) en 1981 et d'un doctorat en planétologie au Massachusetts Institute of Technology (Cambridge (Massachusetts)) en 1987[1].

Elle rejoint ensuite l'Institut d'astronomie de l'Université de Hawaï en tant qu'enseignante-chercheuse[2].

Elle obtient en le Prix d'astronomie Annie J. Cannon puis en le Prix Harold Clayton Urey.

Karen J. Meech est spécialisée dans l'étude des comètes et ce qu'elles révèlent sur les premiers âges du système solaire[3]. Elle travaille notamment avec les télescopes de l'Observatoire de Kitt Peak, de l'Observatoire interaméricain du Cerro Tololo ou avec le télescope spatial Hubble[2].

En 1989 elle met en évidence avec Michael J. Belton l'atmosphère de (2060) Chiron, alors considéré comme un simple astéroïde[4].

En elle découvre (trois jours après Olivier Hainaut et Alain Smette) une explosion géante sur la comète de Halley[5],[2],[6].

Elle mène en 1997 la campagne d'observation de la comète Hale-Bopp de l'IFA [7],[8].

Impliquée depuis le début du projet Deep Impact (sonde spatiale) en 1999, elle est en 2005 (au moment de l'impact) responsable de la partie des observations au sol de la comète Tempel 1[9],[5],[10]. Elle prend ensuite part au programme d'extension de la mission Stardust qui retourne observer la comète Tempel 1[11].

En 2016 l'équipe de Meech découvre la comète Manx du nuage d'Oort et ses caractéristiques uniques : « matière primitive constitutive du Système Solaire interne » [12].

DistinctionsModifier

Karen Jean Meech est lauréate du Prix d'astronomie Annie J. Cannon en 1988 et du prix de planétologie Harold Clayton Urey en 1994.

L'astéroïde (4367) Meech de la ceinture principale d'astéroïdes, découvert le par Schelte J. Bus (un collègue de l'IFA de Meech) a été nommé en son honneur.

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. (en) « faculty », sur ifa.hawaii.edu, (consulté le 9 mai 2016)
  2. a b et c (en) « K. J. Meech - Biography », sur ifa.hawaii.edu, (consulté le 9 mai 2016)
  3. (en) « Karen Jean Meech -- Research Interests », sur ifa.hawaii.edu, (consulté le 9 mai 2016)
  4. (en) Karen J. Meech et Michael J. Belton], « The atmosphere of 2060 Chiron », The Astronomical Journal], vol. 100,‎ (lire en ligne [PDF], consulté le 10 mai 2016)
  5. a et b (en) « NASA’s Deep Impact Mission: Decision Making », sur nasa.org, (consulté le 10 mai 2016)
  6. (en) « Dust cloud erupts on Halley's comet », sur nytimes.com, (consulté le 10 mai 2016)
  7. (en) « Karen Jean Meech -- Comet Hale-Bopp Observing Campaign », sur ifa.hawaii.edu, (consulté le 9 mai 2016)
  8. (en) « Karen Jean Meech -- Comet Hale-Bopp Observing Campaign », sur psrd.hawaii.edu, (consulté le 9 mai 2016)
  9. (en) « Karen's Bio », sur umd.edu (consulté le 10 mai 2016)
  10. (en) Karen Meech, « The Deep Impact Earth-Based Campaign », sur researchgate.net, (consulté le 10 mai 2016)
  11. (en) « The Two Faces of Tempel 1 », sur nasa.org (consulté le 10 mai 2016)
  12. « Retour d'un vestige unique de l'époque de formation de la Terre après des milliards d'années passées dans un froid glacial », sur eso.org, (consulté le 9 mai 2016)