Kamāl al-Dīn al-Fārisī

mathématicien iranien
Kamāl al-Dīn al-Fārisī
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Religion
Dir. de thèse

Kamal al-Din Abu'l-Hasan Muhammad Al-Farisi (1267- v. 1320) (persan : كمالالدين ابوالحسن محمد فارسی) est un physicien, mathématicien et savant musulman persan, né à Tabriz. On lui doit deux contributions majeures à la science, sur l'optique et sur la théorie des nombres. Il est l'élève du grand astronome et mathématicien Qutb al-Din al-Shirazi, lui-même élève de Nasir ad-Din at-Tusi. Il est l'auteur du Tanqih Kitab al-Manazir (La révision du traité d’optique d’Ibn al-Haytham).

Il est connu pour avoir donné la première explication mathématiquement satisfaisante de l'arc-en-ciel et une explication de la nature des couleurs qui ont réformé la théorie d'Ibn al-Haytham (Alhazen). Il a également "proposé un modèle où le rayon de lumière du soleil était réfracté deux fois par une goutte d'eau, une ou plusieurs réflexions se produisant entre les deux réfractions". Il a vérifié cela par une expérimentation approfondie en utilisant une sphère transparente remplie d'eau et une chambre noire.

Il a apporté un certain nombre de contributions importantes à la théorie des nombres. Son travail le plus impressionnant en théorie des nombres porte sur les nombres amicaux. Dans Tadhkira al-ahbab fi bayan al-tahabb ("Mémorandum pour des amis sur la preuve de l'amitié") il a introduit une nouvelle approche majeure à tout un domaine de la théorie des nombres, introduisant des idées concernant la factorisation et les méthodes combinatoires. En fait, l'approche de al-Farisi est basée sur la factorisation unique d'un entier en puissances de nombres premiers. Alors que le mathématicien grec Euclide a fait le premier pas vers l'existence de la factorisation première, al-Farisi a franchi le dernier pas et a énoncé pour la première fois le théorème fondamental de l'arithmétique.

RéférenceModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Kamāl al-Dīn al-Fārisī » (voir la liste des auteurs).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier