K15

réacteur nucléaire français équipant des sous-marins nucléaires

Le K15 est un type de réacteur à eau pressurisée — une chaudière nucléaire — d'une puissance thermique de 150 mégawatts conçu par la société TechnicAtome au début des années 1980 pour équiper les sous-marins nucléaires de la classe Le Triomphant.

Schéma d'un réacteur de sous-marin nucléaire.

GenèseModifier

Il a été développé après des essais au centre de Cadarache sur un prototype à terre nommé réacteur de nouvelle génération (RNG). Par rapport aux réacteurs des sous-marins nucléaires de la classe Le Redoutable, le K15 est plus compact car le générateur de vapeur est situé juste au dessus du cœur du réacteur, ce qui limite le risque de rupture de la liaison cœur-générateur de vapeur des anciens réacteurs dits « à boucles »[1].

La Direction des applications militaires (DAM) du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) est responsable de la conception et de l'entretien des réacteurs nucléaires K15, ainsi que leur approvisionnement en combustible nucléaire. TechnicAtome devient maître d’œuvre pour la construction et le maintien en condition opérationnelle du réacteur K15[2].

Le réacteur d'essais à terre (RES), qui a divergé en , est une version modifiée des réacteurs de type K15[3].

Utilisation navaleModifier

Le principe général de la propulsion par un réacteur K15 est le suivant :

De plus, l'énergie du réacteur permet d'alimenter le bord en électricité et en eau douce[4].

Le modèle K15 peut être aménagé dans un tronçon de coque de 12 mètres de diamètre. Sa cuve mesure environ 3 mètres de large et 5 mètres de haut. Il répond à des exigences acoustiques très élevées, car l'atout d'un sous-marin réside dans sa discrétion[5].

Le K15, équipe les navires à propulsion nucléaires français suivant :

Articles connexesModifier

RéférencesModifier

Liens externesModifier